Bulgarie : reconduction de l’interdiction de la vente de terre à des étrangers

Bulgarie : reconduction de l’interdiction de la vente de terre à des étrangers

Le Parlement bulgare a prolongé de six ans (jusqu'en 2020) l'interdiction pour les étrangers d'acheter des terrains en Bulgarie, un projet phare du parti ultranationaliste d'Ataka qui pourrait entraîner des sanctions de l'Union européenne.

Dans la perspective de son entrée dans l'Union européenne en 2007, la Bulgarie avait amendé sa Constitution, en levant l'interdiction faite aux étrangers d'acheter des terres. Un moratoire expirant au 1er janvier 2014 avait toutefois été introduit. Il sera prolongé jusqu'au 1er janvier 2020, d'après le texte adopté mardi par le Parlement. Sur les 221 députés présents lors du vote, 171 ont voté en faveur du texte, dégageant une large majorité grâce aux voix des députés d'Ataka (23), du parti conservateur Gerb (89), mais également de 59 députés socialistes, qui n'ont pas respecté la position de leur groupe parlementaire.

"La Bulgarie aura des graves problèmes avec son image européenne. La Bulgarie moderne ne doit pas fonder sa politique sur la base du populisme", a déclaré le président socialiste du parlement Mihaïl Mikov. Meglana Kouneva, qui avait mené les négociations pour l'entrée de la Bulgarie dans l'UE, a indiqué que le pays était passible de sanctions européennes si le moratoire était prolongé.  Bruxelles a déjà refusé à la Roumanie - qui a adhéré à l'UE en même temps que la Bulgarie en 2007 - de reporter l'achat libre de terres par des étrangers, a-t-elle rappelé.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 1

pietin 113

bravo! belle lecon de courrage politique a la defaveur des spéculateurs et autres exploiteurs de misere

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier