Cadrage écologique au gouvernement

Cadrage écologique au gouvernement

Les ministres vont bientôt recevoir des "lettres de cadrage écologiques" détaillant pour chacun les engagements qui doivent être mis en œuvre en matière de protection de l'environnement, indique la ministre de l’Écologie Delphine Batho.

Ces lettres, annoncées en juillet, "vont être finalisées et seront publiées, je pense, la semaine prochaine", a déclaré la ministre à la presse, à Matignon, à l'issue d'un séminaire gouvernemental sur la transition écologique. Ministère par ministère, ces documents préciseront, "un peu sur le modèle des lettres de cadrage budgétaire", à "chacun les engagements qui doivent être mis en oeuvre".

Pour l'agriculture par exemple, il s'agit, selon elle,  "de poser les bases d'un nouveau modèle permettant d'utiliser moins de pesticides et de consommer moins de ressources, tout en satisfaisant les besoins de productivité".

Par ailleurs, le gouvernement publiera "tous les trois mois un tableau de bord qui permettra de vérifier concrètement la réalisation des actions sur lesquelles nous nous engageons", a ajouté la ministre de l'Ecologie, qui doit s'envoler dans la journée pour Doha où se déroule jusqu'à vendredi la conférence annuelle de l'ONU sur le climat.

La ministre a fait de la "croissance verte" l'une des priorités du gouvernement en matière écologique, estimant que l'objectif était de créer "au moins 100.000 emplois en 3 ans" dans l'éco-industrie, l'efficacité énergétique, le génie écologique et dans le traitement des déchets et de l'eau.

Un peu de moins de la moitié du gouvernement a participé à ce séminaire qui était présidé par Jean-Marc Ayrault.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 1

ELEVEUR 61

Les mesures environnementales prises depuis 10ans sont digne des khmers rouge ou vert ne pouvant utiliser des méthodes radicales ce sera le harcélement jusqu au suicide sachant que c'est l'agriculture qui à le plus fort taux ;Ils souhaitent probablement battre les records de leurs prédécesseurs.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier