Camembert AOC : Les petits fabricants remportent la bataille du lait cru

SC

Camembert AOC : Les petits fabricants remportent la bataille du lait cru

Les petits producteurs de camembert sont sur le point de remporter une victoire décisive face aux industriels : le camembert AOC de Normandie devrait rester fabriqué au lait cru !

L'association de défense et de gestion du camembert de Normandie, nouveau syndicat professionnel chargé de résoudre le contentieux, a voté à plus de 55% des voix en faveur du maintien du lait cru obligatoire pour la fabrication du camembert AOC. Cette décision constitue une victoire pour les défenseurs des produits de terroir face aux grandes marques de l'industrie agroalimentaire.

Suite à ce vote, une commission d'enquête de l'institut national de l'origine et de la qualité (Inao), gardien des principes de l'AOC, a émis un avis qui sera présenté à l'assemblée plénière du comité national des AOC à Paris avant l'été. Une réforme de l'AOC doit faire l'objet d'un décret publié au journal officiel d'ici la fin 2008.

La «guerre» du camembert a éclaté en mars 2007 lorsque Lactalis et Isigny-Sainte-Mère, qui pèsent plus de 80% de la production de camemberts AOC, ont annoncé l'abandon momentané de l'appellation pour certains de leurs produits (Lepetit et Lanquetot notamment). Les deux poids lourds du camembert voulaient faire accepter la microfiltration et la thermisation dans le cahier des charges de l'AOC, seuls moyens, à leurs yeux, de réduire le risque d'accidents sanitaires, mais aussi le risque économique lié à la destruction de lots importants de fromages.

Un comité de défense du véritable camembert de Normandie, créé fin avril 2007, avait réuni des milliers de signatures pour « sauver le produit français le plus populaire dans le monde».

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier