Campagnols terrestres : Les agriculteurs vont tester la glace carbonique

L'union du Cantal

Plusieurs GDon volontaires seront mobilisés pour l’expérimentation de lutte contre les rats taupiers avec de la glace carbonique.
Plusieurs GDon volontaires seront mobilisés pour l’expérimentation de lutte contre les rats taupiers avec de la glace carbonique. ©L'union du Cantal

Plusieurs expérimentations de glace carbonique à l’échelle de la parcelle vont démarrer dans le Cantal.

Les services du ministère de l’Agriculture ont validé une autorisation de mise sur le marché dérogatoire (AMMd) de 120 jours concernant l’utilisation de la glace carbonique pour lutter contre le campagnol terrestre sur prairies. Cette autorisation, dont la société Praxair est titulaire, est valable jusqu’au 13 octobre, sur tout le territoire français.
Au cours de cette période d’autorisation, plusieurs expérimentations à l’échelle de la parcelle vont démarrer dans le Cantal. Elles sont encadrées par la Chambre d’agriculture en partenariat avec la FDGDon. Naïs Marquet, ingénieure apprentie de VetAgro Sup, embauchée par la Chambre d’agriculture, et Pierre Lestrade, technicien FDGDon 15, sont chargés de coordonner ces travaux.
Sept GDon volontaires ont été  mobilisés sur différentes zones du département : Chalinargues, Marcenat, Cézens, Le Vaulmier, Barriac-les-Bosquets, Lafeuillade-en-Vézie, Polminhac.
Ces expérimentations ont pour objectifs de : tester un nouveau moyen de lutte à la parcelle ; connaître la facilité d'application du produit et l’efficacité du produit ; comparer ce nouveau moyen avec des méthodes déjà utilisées telles que les appâts secs à la bromadiolone ou le PH3 ; avoir des retours d’expérience des agriculteurs.
Au niveau d’un GDon, cinq à six zones expérimentales, de 3 à 10 ha, sont mises en place. Chacune est divisée en plusieurs parties contenant le témoin (sans traitement) et les tests à la glace carbonique voire à la bromadiolone ou au PH3. L’efficacité de la glace carbonique sera connue grâce aux différents comptages qui vont être effectués avant et après l’application du produit. Une réunion aura lieu, pour chaque GDon, au début de l’expérimentation afin de présenter le dispositif et déterminer les zones, et à la fin de l'expérimentation, pour rendre les résultats et partager les retours d’expérience des agriculteurs volontaires.
La première expérimentation vient d’être lancée avec le GDon de Chalinargues. Les autres suivront dans les prochaines semaines. 
La glace carbonique est un moyen de lutte qui est indemnisable jusqu’à 75 % du coût par le Fonds de mutualisation sanitaire et environnemental. Il faut pour cela s’être engagé dans un contrat de lutte pour pouvoir demander l’indemnisation dans un second temps. Pour ceux qui souhaitent souscrire un contrat, prendre contact avec Agathe Fleys, FDGDon 15, au 04 71 45 55 88.
Pour les personnes intéressées, renvoyer rapidement les contrats de lutte signés, accompagnés d’un RIB de l’exploitation et d’un chèque de 20 € correspondant à la cotisation 2016 à la FDGDON 15 (si elle n’est pas déjà payée).

Pour tout renseignement complémentaire, contacter la FDGDON 15 au 04 71 45 55 56.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires