Carburant cher : Les agriculteurs maintiennent la pression

SC

Alors qu'une table ronde avec la profession est prévue aujourd'hui au ministère de l'Agriculture, les agriculteurs ont manifesté tout le week-end dans plusieurs régions de France, contre le carburant cher.

Des centaines d'agriculteurs se sont mobilisés, notamment à l'île de Ré, dans la Loire ou en Isère, à l'appel de la FDSEA, des Jeunes agriculteurs et du Modef.

Dans la Loire, la Route nationale 7 a été réouverte à la circulation lundi matin, vers 6h, après être restée bloquée toute la nuit par une cinquantaine d'agriculteurs. «Nous souhaitons mettre la pression avant la table ronde demain matin (lundi) au ministère», a indiqué Guy Lafay, président de la FDSEA de la Loire.

La veille, à Cahors, une dizaine de tracteurs ont provoqué des bouchons en circulant au pas dans le centre-ville, à l'appel du Modef (syndicat d'exploitants agricoles familiaux). Christian Bousquet, président du Modef du Lot, a expliqué que la charge annuelle pour les carburants était de 10.000 euros en moyenne par exploitation, soit deux fois plus qu'il y a un an. Il a appelé à l'unité syndicale contre cette situation.

Le même jour, à La Rochelle, une trentaine d'entre eux a bloqué les barrières du pont de l'île de Ré, permettant aux automobilistes de se rendre sur l'île sans s'acquitter du péage de 9 euros. Un tract distribué aux conducteurs dénonçait la multiplication par deux « des prix du fioul et des engrais ». Une soixantaine d'agriculteurs ont également manifesté au col du Fau, près de Monestier de Clermont (Isère).

La table ronde, cet après-midi, réunira le ministère de l'Agriculture, la profession agricole, les compagnies pétrolières et les fabricants de matériels pour tenter de trouver une solution à la hausse des charges en générales.

Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier