CER FRANCE : Photovoltaique : un investissement rentable aujourd'hui ?

CER FRANCE : Photovoltaique : un investissement rentable aujourd'hui ?

Avec la nouvelle baisse du tarif de rachat de l'électricité issue du photovoltaïque, il est légitime de s'interroger sur l'intérêt d'investir aujourd'hui dans ce type d'installations. Dans certains cas de figure il est préférable de différer les investissements, dans d'autres la rentabilité n'est pas remise en cause.

Les tarifs reculent de 12 %

La baisse des tarifs d'achat du photovoltaïque est effective depuis mercredi 1er septembre pour presque toutes les nouvelles installations. Le coût du dispositif reste malgré tout très élevé, selon la Commission de régulation de l'énergie.
A l'exception des installations d'une puissance crête inférieure ou égale à 3 kilowatts crête (kWc) intégrées au bâti et situées sur un bâtiment résidentiel, les tarifs baissent de 12% à partir du 1er septembre.

Les projets sur bâtiment sont-ils encore rentables ?

Avec la nouvelle baisse des tarifs, faut-il remettre en cause les projets ?
Les projets restent possibles avec un tarif à 0,44 €, mais le coût d'investissement au watt crête semble actuellement stagner. Pour retrouver une rentabilité plus attractive, il faudra sans doute attendre un peu.

Illustration avec un cas pratique qui présente les caractéristiques suivantes :

un projet de 36 kwc pour 250 m2 de toiture
un investissement de 126 000 €, soit 3,5 € / wc
une société soumise à l'impôt sur les sociétés
emprunt de la totalité
prise en compte de toutes les taxes, maintenance; assurance, impôts, remboursement d'annuités
conditions météorologiques : 1kwc produit 1 000 kwh par an (Maine et Loire dans de bonnes conditions)

1 – Bâtiment de + 2 ans entièrement clos, passage de 0,50 à 0,44 € / kwh

Pour éviter une trésorerie négative, il faut emprunter sur une durée de 13 ans. La trésorerie cumulée est alors quasi nulle pendant cette période, puis 86 000 € sont dégagés sur les 7 années suivantes.
A 0,44 € la rentabilité reste correcte si l'investissement est maîtrisé. Elle reste identique à ce qu'elle était début 2009.

2 – Bâtiment de – 2 ans et / ou couvert sur au moins une face, passage de 0,42 à 0,37 €

Il faut emprunter 16 ans pour éviter une trésorerie cumulée négative. 42 000 € sont dégagés sur les 4 années suivantes. Ce cas de figure compromet l'investissement dans les conditions actuelles de coût du matériel et de rendement technique.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires