Céréales d'hiver : 20% de semis d'hiver en moins en Russie

La Russie, qui a perdu un tiers de ses récoltes en 2010 en raison d'une sécheresse sans précédent, a effectué 20% de moins de semis d'hiver que prévu et va devoir augmenter considérablement ses semis de printemps.

« Cette année, il va falloir compenser au maximum la perte des deux dernières années de mauvaise récolte », a indiqué le Premier ministre russe Vladimir Poutine. « En raison des conditions climatiques peu favorables, on a fait moins de semis d'hiver, environ 20% de moins », a-t-il précisé, cité par Interfax.

« En chiffres absolus, c'est 3,5 millions d'hectares de moins, et compte tenu des pertes inévitables de l'hivernage, ce chiffre peut monter jusqu'à cinq millions d'hectares », a-t-il dit. « Au printemps, nous allons devoir ressemer 4,5 millions d'hectares, ce qui est beaucoup », a de son côté déclaré le premier vice-Premier ministre Viktor Zoubkov, précisant qu'un dixième des cultures d'hiver avaient péri.

En raison d'une sécheresse et d'une canicule sans précédent durant l'été 2010, la Russie a décrété en août un embargo sur les exportations de céréales, ses récoltes s'étant abaissées à environ 60 millions de tonnes contre 95 millions de tonnes prévues initialement. Cette canicule a été suivie d'un hiver particulièrement froid.

L'embargo, décrété jusqu'en décembre 2010, a été prolongé jusqu'à l'été 2011. Fin février, M. Zoubkov a indiqué qu'il pourrait encore être prolongé au-delà du 1er juillet.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires