Céréaliers : des résultats 2014 en hausse pour le marais, stables à baissiers pour la plaine

CERFRANCE Vendée

Céréaliers : des résultats 2014 en hausse pour le marais, stables à baissiers pour la plaine

Les céréaliers ont répondu présents encore cette année pour le rendez-vous annuel « Commercialisation des végétaux » organisé par CERFRANCE Vendée. Un premier état des lieux des résultats économiques des céréaliers sur les années 2013 et 2014 a été fait. François LUGUENOT d’InVivo, Responsable de l’analyse des marchés des végétaux, a complété cette présentation par une analyse détaillée du marché.

Résultats prévisionnels 2014

Si l’année 2013 est marquée par des rendements dans la moyenne quinquennale, 2014 est une année où les rendements sont globalement importants, supérieurs à la moyenne quinquennale pour l’ensemble des cultures principales dans la plaine et supérieurs à la moyenne quinquennale pour le maïs et le tournesol dans le marais, avec une mention particulière pour le maïs.

Quant aux prix des végétaux sur l’année 2014, la tendance est différente selon les cultures, à la baisse pour le blé tendre, maïs et le colza, stable pour le tournesol (effet prime oléique) et en progression pour le blé dur.

Concernant les autres produits, les 1ères conséquences de la réforme de la PAC 2014-2020 se concrétisent sur 2014 par une diminution des DPU de près de 10 %. Les charges opérationnelles sont stables voire en légère progression (traitements sur les blés), surtout elles restent à un niveau élevé, notamment pour le maïs (1 000 € / ha en plaine irriguée).

La marge brute production sur la surface commercialisée évolue différemment selon les secteurs, en hausse dans le marais (impact du blé dur) ; en plaine, légère baisse chez les irrigants (le blé dur ne compense pas le maïs), stable chez les non irrigants (impact des rendements en blé tendre et tournesol). Les charges de structure restent à un niveau élevé, les cotisations sociales 2014 n’ayant pas baissé proportionnellement au revenu 2013 (réintégrations des options fiscales du passé) et le ralentissement du renouvellement des équipements ne se fait pas encore sentir.

Dans ce contexte, le résultat courant par UTH en 2014 atteindrait environ 36 000 € dans le marais, 7 000 € en plaine irriguée et 13 000 € en plaine non irriguée contre respectivement 14 088 €, 10 608 € et 13 078 € en 2013. Toutefois, nombreux sont les exploitants à posséder du maïs en stock. En fonction de l’évolution du prix du maïs, les résultats pourraient varier. [...]

Lire la suite

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires