Céréaliers : Orama s'engage pour la Haute Valeur Environnementale

SC

Dans le prolongement du Grenelle de l'Environnement, Orama décide de s'engager dans le développement de la certification environnementale des exploitations spécialisées en céréales et oléoprotéagineux.

Orama, qui regroupe des céréaliers et producteurs d'oléoprotéagineux, propose un schéma de mise en place d'une certification « Haute Valeur Environnementale» (HVE) des exploitations. Ce schéma serait axé sur un référentiel de mesures et, pour inciter les agriculteurs à y adhérer, sur trois niveaux de progression.

Le premier serait le niveau minimum pour répondre à la conditionnalité des aides ; le deuxième correspondrait aux engagements demandés par les chartes de production de labels (et autres dispositifs similaires) ; et le troisième serait celui exigé pour la certification Haute Valeur Environnementale. Cette certification reposerait sur le respect de 5 mesures complémentaires liées à la maîtrise des pesticides, la gestion de l'azote et la prise en compte de la biodiversité.

Ce schéma sera expérimenté sur le terrain dans un département-pilote, le Tarn, avec l'objectif d'y intégrer l'ensemble des démarches (conditionnalité, labels, chartes de production, agriculture raisonnée etc.) déjà suivies par les agriculteurs.

Pour Philippe Pinta, président d'Orama, il s'agit d'être «proactif» par rapport à la démarche annoncée dans le cadre du Grenelle. « Nous voulons participer activement à la définition du référentiel et vérifier que celui ci est en cohérence avec ce qui existe déjà » explique-t-il. Le gouvernement prévoit d'atteindre, d'ici 2012, 50% des exploitations agricoles en HVE et 100 % des lycées agricoles.


Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier