Chambre d'agriculture de la Mayenne : Diagnostic de conversion bio en élevage laitier

Depuis plusieurs mois, suite notamment au Grenelle de l'environnement, le contexte général devient de plus en plus favorable à la production biologique.

Ce mode de production rassemble, il est vrai, le maximum de garanties sur le respect de l'environnement tout en maintenant une bonne rentabilité économique. Dans le cadre des fermes laitières de référence des Pays de la Loire, les éleveurs laitiers bio parviennent aujourd'hui, avec 80 % d'herbe dans la SAU, à un quota de 160 000 litres par travailleur, au même revenu que les élevages laitiers conventionnels qui ont 200 000 litres de lait par travailleur et 35 % d'herbe dans la SAU.

Ainsi, beaucoup d'éleveurs laitiers s'interrogent sur une éventuelle conversion bio de leur exploitation. La prise de décision n'est cependant pas facile car les changements de mode de conduite sont souvent importants.

Afin de vérifier la capacité d'une exploitation laitière à se convertir en bio et mettre en lumière les différentes étapes à engager pour sécuriser ce changement de système de production, la Chambre d'agriculture de la Mayenne a mis en place un outil « diagnostic de conversion ». Il se réalise généralement en 1 journée dont ½ journée sur l'exploitation pour l'analyse de l'outil de production et des facteurs à modifier pour passer en bio. Les conséquences techniques et économiques de la conversion bio sont analysées en détail et permettent en final aux éleveurs de prendre leur décision en connaissance de cause et en toute objectivité.

Contact : Didier DESARMENIEN - 02 43 67 37 37
didier.desarmenien@mayenne.chambagri.fr

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier