Chambre régionale d'agriculture : Des questions agricoles aux enjeux forestiers

Sophie Giraud

Pour sa session d'automne, la chambre régionale d'agriculture d'Auvergne s'est délocalisée dans l'Allier, à Gannat. Le préfet de Région y a participé.

Les élus de la chambre régionale d'agriculture d'Auvergne se sont réunis lundi à Gannat, en présence de Patrick Stéfanini, préfet de Région Auvergne. Interrogé sur les dossiers du moment, il a pris soin d'y répondre “avec le plus de clarté possible”. En matière de viande bovine, suite aux récents blocages des sites Bigard, il s'est dit prêt “si besoin, à réunir les représentants du groupe en région et ceux de la distribution”. Sur le lait, il a confirmé que la campagne de communication sur les AOP fromagères, co-financée par l'État à travers des crédits européens, aurait bel et bien une dimension Massif central. Enfin sur la gestion du plan Écophyto 2018, Patrick Stéphanini n'a pas caché sa préférence pour les chambres d'agriculture et affirmer “qu'il fallait certes progresser dans un meilleur usage des produits phytosanitaires mais certainement pas mettre à mal l'équilibre des productions”.

Mutualisation régionale

Outre les sujets d'actualité, la session a également été l'occasion de dresser le plan d'actions 2011 de la chambre régionale d'agriculture, qui s'articule autour de six programmes. Parmi eux, “Terre d'avenir - Auvergne” qui s'inscrit dans un dispositif national, visant à améliorer encore la performance des chambres consulaires ainsi que le service de proximité proposé à leurs ressortissants. Ceci passe notamment par la mise en place de chantiers mutualisés au niveau régional (formation-conseil, achats groupés, économies d'énergie et énergie renouvelables, coordination des actions d'élevage,…). Une dizaine de ces chantiers ont démarré en Auvergne cette année, ils devraient se poursuivre en 2011 avec l'ouverture de trois nouveaux volets : installation-transmission, circuits courts, agrotourisme et diversification et agrobiologie.

L'Auvergne, pilote ?

Enfin, le plan pluriannuel régional de développement forestier devrait voir le jour en 2011. Il s'agit comme l'a résumé le président du Centre régional de la propriété forestière (CRPF), “d'arriver à sortir du bois d'Auvergne de manière durable”. Le programme sera élaboré en partenariat avec les chambres départementales concernées (Cantal, Haute-Loire et Puy-de-Dôme), et les organisations forestières. Il visera principalement à améliorer la mobilisation des bois pour l'aval de la filière. Selon les informations livrées par le préfet de Région, le ministère de l'agriculture et l'Ademe pourraient, très prochainement, désigner l'Auvergne comme siège d'une expérience pilote de mobilisation des bois.
Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Source L'Union du Cantal

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires