Champagne : Premiers coups de sécateurs pour des vendanges exceptionnelles

Casquettes vissées sur la tête et crème solaire à portée de main, une quarantaine de saisonniers coupent les grappes de Chardonnay gonflées de soleil, à Montgueux dans l'Aube où débutent des vendanges exceptionelles en Champagne par une chaleur estivale.

« L'état sanitaire des grappes est parfait, aucun raisin n'est pourri, qualité et quantité sont remarquables, et en plus il fait beau. Tout est réuni pour une vendange d'exception », se réjouit Denis Velut 50 ans qui a repris il y a une dizaine d'années l'exploitation familiale de 7,5 hectares.

Sur la butte de Mongueux, un îlot de 210 hectares de vignes au milieu de la plaine céréalière de Champagne, à quelques kilomètres de Troyes, les vendangeurs troquent la polaire pour les débardeurs au fur et à mesure que la chaleur s'installe et que les caisses se remplissent de grappes vert tendre.

« Jamais, de mémoire de vignerons champenois, on avait vu un état sanitaire aussi exceptionnel avec zéro pourriture », se réjouissait récemment Daniel Lorson porte-parole du Comité interprofessionnel des vins de champagne (CIVC), qui attend « un très grand millésime » grâce à une « maturation parfaite des raisins ».

Cet enthousiasme est tempéré par la situation économique difficile du secteur. Les vins de Champagne ont subi une baisse de 19% des ventes au premier semestre, avec -5,5% en France et jusqu'à -40% dans certains pays. L'interprofession a d'ailleurs limité d'un quart le rendement de la vendange 2009 par rapport à l'année précédente pour tenter de rééquilibrer le marché et ne pas alourdir les stocks déjà élevés.

« On s'attend à presque un tiers de revenu en moins pour 2010 », témoigne Denis Velut qui avoue pourtant ne pas trop ressentir les effets de la crise. « On était un peu en sur-régime les années précédentes », dit-il en souriant. Sur les 27.000 bouteilles qu'il compte produire cette année, 30% sont destinées à l'exportation. « On ressent la baisse aux Etats-Unis, mais en Italie par exemple les commandes n'ont pas bougé », détaille-t-il.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier