COBEVIM : Une coopérative très bien gérée

Avenir agricole et rural de la Haute Marne 52

La dernière assemblée générale qui s’est déroulée à Foulain a permis de présenter le rapport d’activités et un logiciel à destination des éleveurs d’ovins.

Encourager la qualité

Le début de l’année 2013 a été relativement compliqué avec des tarifs très bas en raison de plusieurs facteurs. Les agneaux imports (anglais et irlandais) sont très bon marchés, tout comme les agneaux Lacaunes, ce qui a perturbé fortement le marché. Les consommations étaient en berne sur cette même période, depuis, la situation s’est rééquilibrée. Le prix de l’aliment est toujours élevé, la volatilité des prix et des matières premières rendent l’avenir incertain.

Emmanuel Aubry, président de COBEVIM a remercié les partenaires commerciaux qui permettent d’avoir une filière bien organisée et forte. Il a également évoqué le service approvisionnement qui est mis à disposition des éleveurs pour permettre d’améliorer la technicité des élevages, les performances techniques et la mécanisation des exploitations. Cobevim informe également les éleveurs des nouveautés et des contraintes règlementaires en perpétuelles évolutions. Elle est un lien entre les producteurs, les instances parisiennes et les diverses administrations pour établir des dossiers d’aides à l’installation, aux investissements et à la modernisation des élevages.

Le président s’est également exprimé sur l’avenir de la coopérative : « Nous avons produits encore plus d’agneaux certifiés dans les diverses démarcations. Nous avons un produit cher par rapport à nos voisins et nous en sommes fiers, mais pour que cela dure, il faut aller encore plus loin dans les labels et les signes officiels de qualité. Cela nous permettra de verser des plus-values plus ou moins importantes selon les périodes de production et ainsi essayer d’apporter une offre plus régulière grâce aux primes de désaisonnement ».

Agneaux de qualité = filière d’avenir

Durant l’année 2013, le nombre d’adhérents a légèrement baissé, en passant de 151 à 147. L’activité globale de l’exercice 2 013 de COBEVIM est en très légère baisse, non significative. Même si le chiffre d’affaires total (14,69 millions d’euros) diminue légèrement, il est en augmentation pour la collecte des animaux et de la laine (+0,34 %). L’activité approvisionnement et divers est en baisse (-2 %). L’excédent de l’exercice est de 87 346 euros. Le volume d’animaux commercialisés diminue, il passe de 102 197 ovins en 2012 à 93 865 l’année d’après. Cette baisse s’explique par des problèmes sanitaires et une diminution légère du cheptel. L’activité « matériel d’élevage » baisse légèrement de 6 %, mais reste à un niveau qui montre l’intérêt de modernisation des élevages. Le tonnage de laine est aussi en diminution de 10 tonnes par rapport à l’année précédente (434 tonnes en 2013). Les charges sont bien contenues et subissent une baisse importante de 12,80 %.

Pour les agneaux sous signes officiels de qualité, un tarif préférentiel leur est réservé avec une plus-value de prix de 0,20 euros/kg. 35 093 agneaux sont certifiés E.Q.C et A.N.R. Le complément de prix (0,15 euros/kg) sur ces mêmes agneaux pour l’année 2013 s’élève à plus de 100 000 euros. Soit plus de 230 000 euros (0, 20 euros/kg + 0,15 euros/kg) consacrés aux certifications. Ceci reflète toute l’importance des agneaux sous signes officiels de qualité et également la volonté de COBEVIM de développer ce domaine pour avoir des débouchés réguliers et structurés. Les animaux d’élevage représentent une activité très importante à COBEVIM, leur nombre est en hausse, mais malgré cela toutes les commandes d’éleveurs n’ont pu être honorées. Les brebis et agnelles d’élevage sont très recherchées depuis un temps, ce qui montre la volonté de spécialisation de certains troupeaux et l’envie d’installation de jeunes éleveurs. Un sujet évoqué par David Thenail, directeur de la COBEVIM : « Je suis inquiet quant au renouvellement des générations, nous allons en faire notre priorité et tout faire pour inciter les jeunes à s’installer. Nous allons faire un appel à candidature »

Les comptes ont été validés par l’assemblée

Un logiciel pour gérer son exploitation

Ovitel est un logiciel de gestion de troupeau ovin qui a pour ambition d’allier la simplicité d’utilisation à une performance évoluée. L’éleveur prend le nombre de modules qu’il désire. Le module Inventaire (obligatoire) permet d’avoir la liste de ses animaux, de les trier (lots), de les rechercher et de visualiser une fiche animale complète. Des outils d’agnelage, d’introduction, de sortie (ventes..), et de correction sont présents. L’éleveur commercialisant ses animaux avec des signes de qualités pourra les paramétrer, Ovitel se chargeant de faire tous les calculs pour que, lors de la sortie, les agneaux soient classés automatiquement avec édition d’un document de circulation en conséquence. Les principales éditions de ce module sont le carnet d’agnelage, l’inventaire de ses animaux, et les documents de circulation.

Les Pratiques permet de gérer tous les aspects sanitaires d’une exploitation. L’éleveur peut saisir et gérer ses ordonnances, ses traitements, ainsi que tout autre évènement sanitaire (tonte, désinfection de bâtiments...). Cela permet l’édition d’un carnet sanitaire pour être règlementaire en cas de contrôle.

Ce module est livré avec 500 produits de traitements pré renseignés. Ovitel est certifié par l’Institut de l’Elevage, son carnet sanitaire est valide en cas de contrôle. Le module Performance permet aux éleveurs en contrôle de performance d’avoir un lien direct avec le logiciel Ovall (logiciel des techniciens du contrôle de performance). Ils récupèrent ainsi automatiquement et de manière autonome les pesées, index, GMQ, PAT... Ce module est articulé autour d’un tableau de bord complet : bilan des pesées, bilan génétique...

Le module Lutte permet la saisie de tous types de lutte (monte naturelle, monte en main, IA, IA mélange). Il entraîne automatiquement la reconnaissance du père lors de l’agnelage, le croisement de race pour obtenir celle de l’agneau, mais aussi la constitution automatique d’un arbre généalogique. De nombreuses statistiques (prolificité, productivité, fertilité, taux de mortalité à la naissance, mortalité avant 20 jours, après 20 jours...) permettent une analyse technique pointue pour ceux qui le désirent. Enfin, l’outil d’aide à la réforme des brebis facilite l’identification des brebis improductives ou peu productives. Le module OviPocket fonctionne sur Pocket PC ou smartphone, il offre toutes les fonctionnalités des 4 autres modules dans la poche de l’éleveur, tout est saisissable sur le terrain. L’éleveur n’a plus qu’à positionner son PocketPc sur son socle de rechargement pour que les informations se déversent dans Ovitel sur ordinateur. Ovipocket peut se coupler à un lecteur de boucles électroniques.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires