Conseil FDSEA : PAC, filières et climat

Rédaction Vendée agricole

Cinq jours après la proclamation de la victoire FDSEA-JA à la chambre d’agriculture, les délégués cantonaux ont poursuivi leur travail syndical - défense du revenu des agriculteurs, nouvelle PAC, réduction des contraintes - sous l’impulsion de leur nouveau secrétaire général, Brice Guyau.

Lundi dernier, le conseil d’administration de la FDSEA avait une teneur particulière. Préparation de la nouvelle mandature à la chambre d’agriculture, préparation de la nouvelle PAC et avant tout élection du nouveau secrétaire général de la FDSEA. En effet, après 8 années en tant que secrétaire général, Hervé Pillaud a remercié toute l’équipe de la confiance qui lui a été accordée « nous pouvons être fiers de ce que nous avons fait tous ensemble » sans oublier les temps forts qu’ont été les opérations paille dont particulièrement celle de 2007 et Xynthia.

Brice Guyau a été élu secrétaire général par les délégués cantonaux, il était jusqu’alors au sein du bureau comme secrétaire général adjoint. Continuité donc pour l’équipe du bureau sous la présidence de Joël Limouzin et avec Hervé Pillaud désormais comme nouveau vice-président rejoignant à ce poste Christian Aimé, Marie-Thérèse Bonneau, Eric Coutand, Xavier Garreau et Cédric Mandin.

Quelle PAC demain ?

« Nous poursuivons les travaux dès cette semaine en remontant nos revendications afin de prioriser les actifs et l’élevage dans le cadre des discussions autour de la prochaine PAC, et de réduire toutes contraintes supplémentaires liées au verdissement. » a introduit Joël Limouzin concernant l’état des lieux sur la PAC. Marie-Thérèse Bonneau et Cédric Mandin demandent que toutes les pistes permettant de soutenir l’élevage au travers de la PAC soient étudiées. La secrétaire générale de la FNPL s’inquiète également du redéploiement du budget sur le second pilier qui sera dans tous les cas synonyme de nouvelles contraintes pour les agriculteurs. Le conseil d’administration acte que l’élevage doit bénéficier d’un soutien différencié.

Organisation des filières

Au-delà de la future PAC, il faut aussi trouver un dispositif sur l’organisation des filières, « la contractualisation doit être une bataille permanente » rappelle Joël Limouzin. « Il faut être plus offensif sur le prix de nos produits et fort de la qualité de nos produits » insiste le nouveau secrétaire général en référence à l’affaire « Findus » (lire aussi en page 12). Plusieurs délégués comme Daniel Maindron ou Dominique Barbeau alertent sur l’urgence à ce que les prix payé aux producteurs soient revalorisés.

Aléas climatiques

Compte tenu des intempéries et des conséquences de non levées de semis dans certaines parcelles, « nous avons demandé une rencontre au DDTM » ont relevé Xavier Garreau et Christian Francheteau. En parallèle, les délégués cantonaux ont validé le calendrier des réunions d’information sur la PAC qui se dérouleront à partir du mardi 19 mars sur l’ensemble du département. Ces réunions réservées aux adhérents sont des temps indispensables pour préparer facilement et en toute sécurité la déclaration surface 2013.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier