Coopération : L'Agrial nouveau est arrivé

Thierry Guillemot

Coopération : L'Agrial nouveau est arrivé

Agrial ne change pas de nom mais de dimension en poussant ses frontières. Tenant son assemblée générale vendredi dernier à Fougères, elle a entériné sa fusion avec la sarthoise (et plus) Union Set, avec effet rétroactif au 1er janvier 2009.

Avant de passer au vote en AGE (Assemblée Générale Extraordinaire), Arnaud Degoulet (président d'Union Set) a rassuré son auditoire. “Nous sommes agrialocompatibles” et, dans la foulée, le projet de fusion entre les deux coopératives a été adopté à l'unanimité.Engagé en 2007, le projet de fusion est ainsi arrivé à bon port. Union Set, exsangue il y a deux ans, a retrouvé des couleurs “en particulier le rétablissement de la performance économique au cours du dernier exercice”.

Des synergies à revendre

Maître mot qui a guidé tout du long ce chantier de fusion : la complémentarité avec de multiples synergies croisées.“Cette fusion nous permet d'élargir la base coopérative et de renforcer notre positionnement tant en amont (relations fournisseurs, optimisation de nos outils) qu'en aval (relations clients) et ce, dans l'intérêt des sociétaires”, ont insisté les dirigeants d'Agrial. Nous atteignons une nouvelle taille critique, synonyme d'optimisation et de recherche de performance dans un marché plus ouvert et plus concurrentiel”. L'impact de cette fusion va se décliner différemment selon les filières.
Du côté des céréales par exemple Agrial, nouvelle mouture, va se hisser au 6e rang des entreprises collectrices. L'outil portuaire de Caen combiné à l'outil ferroviaire d'Union Set induit un schéma logistique beaucoup plus économe en camion.
Du côté des magasins, avec désormais plus de 200 unités (Point Vert, Gam Vert, Bric Pro, Catena), ça va également bouger.Une enseigne unique est programmée pour 2010/2011.
La filière semences fait également un grand bond en avant. Union Set apporte dans la corbeille sa force de frappe en semences maïs et semences fourragères. La création d'une nouvelle station a d'ailleurs été annoncée.

+ 10,8 % de CA

Mais avant l'extraordinaire, il y avait l'ordinaire. L'assemblée s'est prononcée sur un bilan d'exercice d'où ressort un chiffre d'affaires consolidé de 1,9 Mrde en augmentation de 10,8 %. Cette croissance a été réalisée pour une large part sur le périmètre de la coopérative qui enregistre à elle seule un chiffre d'affaires en progression de 18,5 %. Hausse du prix des engrais et des aliments du bétail, augmentation des ventes de lait et de céréales, bonne tenue des parts de marché notamment dans l'aliment bovin sont à l'origine de cette performance.
Quant au résultat net consolidé, il s'établit à 28,7 Me (contre 33,6 Me l'an dernier). “Il est impacté par l'augmentation des frais financiers liée à des besoins en fonds de roulement et des taux d'intérêts supérieurs, une dotation aux amortissements en hausse et par l'effet négatif des opérations de change à cause de la chute de la livre sterling”.
Néanmoins, l'assemblée a entériné la redistribution de 1 182 610 e sous forme de dividendes et 3 630 160 e sous forme de ristourne.

Source Réussir l'Agriculteur Normand

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier