Coopérative laitière : Un exercice comme l'UCAL les aime

vendee agricole

2007 a été une année « particulière » pour l'UCAL qui engrange enfin les fruits de la stratégie d'Eurial et ceux d'une conjoncture d'exception.

L'Ucal serait-elle enfin en train de sortir du rayon des produits basiques à faible valeur ajoutée ? Ses producteurs de lait feraient-ils enfin durablement partie de ceux qui ont de bonnes raisons de se réjouir de la bonne conjoncture laitière ? Conjoncture qui se traduit à présent sur la feuille de paye de lait ? Les 0.021 euros/litre livrés en plus par rapport à l'exercice précédent, c'est en effet au total 5,3 millions d'euros supplémentaires redistribués à ses 705 exploitations sociétaires.

Indicateurs au vert

Le résultat net 2007 de la coopérative laitière est en augmentation et atteint 630 400 €.
Pour le groupe Eurial aussi, qui valorise le lait de l'Ucal ainsi que celui des coopératives, Colarena Presqu'île, Poitouraine, les indicateurs sont au vert, avec une croissance du chiffre d'affaire de 8% et un résultat net consolidé avant impôt de 3,3 millions d'euros. « Avec ce résultat, Eurial s'assure la possibilité de poursuivre son développement », a pu annoncer Guy Maingret, président de l'Ucal et d'Eurial à l'assemblée générale de la coopérative, la semaine dernière.
A force de parler d'investissement, d'effort, d'avenir et de valeur ajoutée, il faut dire que les dirigeants de l'Ucal et d'Eurial avaient habitué les producteurs à un vocabulaire auquel ils finissaient par ne plus guère croire – parce qu'ils ne voyaient pas la couleur du résultat de leurs efforts toujours remis à demain. Une page serait donc tournée.

Prix du lait : Trouver de nouvelles solutions

Pour l'avenir, le président de l'UCAL n'a pas l'intention d'abandonner le travail en interprofession. « Il n'y aurait rien de plus terrible que de repartir avec le système d'il y a 10 ou 15 ans, de revenir à la guerre du prix du lait » estime Guy Maingret. « Aujourd'hui, l'administration nous interdit la recommandation interprofessionnelle, mais il est nécessaire de trouver de nouvelles solutions» prévient-t-il. De quoi rassurer les éleveurs, malgré un effet de ciseau en 2008 évoqué plusieurs fois par les dirigeants de la coopérative, entre le prix du lait record, et les cours qui ont baissé.
Autre motif de fierté pour Olivier Prètelat, directeur d'Eurial: celui de la fromagerie de Mozarelle d'Herbignac qui devrait garantir un nouveau débouché pour 1000 exploitations de l'ouest. Le chantier avance en respectant les délais et le démarrage est prévu pour cet été 2008. Ainsi Eurial est-il en train de devenir un véritable groupe fromager en augmentant de manière importante son activité crème avec l'augmentation des capacités de production de ses sites chèvre.
La coopérative de transformation qui veille à élargir sa clientèle atteint son objectif de hausse de chiffre d'affaires à l'export et elle oriente à présent sa stratégie de développement vers la restauration hors domicile (RHD).
Enfin, le marché du bio est dans un contexte porteur avec une demande et une consommation qui augmentent. Aujourd'hui, l'ensemble de la collecte de lait bio est valorisé en bio dans la coopérative qui souhaite encourager les producteurs intéressés par la conversion.

Lait bio : Luc Guyau met en garde

L'AG a été conclue par Luc Guyau, lui-même producteur Ucal. Il a félicité la coopérative pour ses bons résultats de 2007, la stratégie qu'elle a présenté, sa démarche qualité, et son accompagnement des éleveurs. « Les coopératives et les laitiers doivent continuer à travailler ensemble sur les prix, pour aujourd'hui et pour demain » a-t-il confirmé. Sur le développement du bio, il a mis en garde sur l'importance de vérifier l'existence d'un marché à long terme avant d'encourager les producteurs à s'y engager.

Les chiffres 2007 de l'UCAL

+Lait de vache
-Nombre d'exploitations : 705
-Volume total : 252 millions de litres (+4,08% par rapport à 2006) dont 3,7 millions de litres de bio (1,46%)
-Prix de référence : 288,30€/1000L (+23,12€ / 2006)
-Prix moyen payé : 309,63€/1000L

+Lait de chèvre
-Nombre d'exploitations : 232
-Volume total : 44 millions de litres (+2.64% / 2006)
-Prix de référence : 471.90 €/1000 L (+13,20€ / 2006)
-Prix moyen payé : 543.40 €/1000 L

+Chiffre d'affaires 2007 : 118 millions d'euros

+Résultat net 2007 : 630 400 €

Source vendee agricole

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires