Coopératives : Euralis dans le rouge en 2008-2009

En raison de la crise économique, Euralis a plongé dans le rouge l'année dernière mais le groupe coopératif agricole français vise un retour au bénéfice cette année.


Pour l'exercice 2008-2009 (clos à fin août) le groupe a enregistré une perte de 18,6 millions d'euros contre un bénéfice de 5,2 millions l'année précédente. Le chiffre d'affaires est resté stable (+0,3%) à 1,3 milliard, grâce à des acquisitions. La baisse du prix des céréales, la chute des ventes de foie gras et le lancement d'un plan de restructuration expliquent en grande partie cette année difficile.

Pour 2009-2010, Euralis s'attend à un retour au bénéfice. Les ventes de décembre 2009 de foie gras (Rougié et Montfort) confirment le redressement attendu. Le chiffre d'affaires global d'Euralis devrait augmenter dans une fourchette de 0 à 2% tandis que le résultat d'exploitation devrait s'établir « autour de 20% ».

15.000 agriculteurs, 5.000 salariés


Le groupe rassemble 15.000 agriculteurs, implantés dans le sud-ouest, mais aussi dans l'ouest de la France et 5.000 salariés. Les activités de la coopérative s'organisent autour de quatre pôles. Le plus important, celui des activités de productions agricoles (maïs) et de distribution, a réalisé un chiffre d'affaires de 543 millions d'euros (+1,6%).

Le pôle gastronomie (C.A. de 428 millions d'euros, -6%) a été restructuré avec la fermeture de trois sites (abattoirs) à Lignol (Morbihan), Villefranche-de-Rouergue (Aveyron) et Saint-Laurent-sur-Manoire (Dordogne).

Le pôle semences, avec un chiffre d'affaires stable (107 millions d'euros), a poursuivi ses investissements en Ukraine et a créé deux sociétés en Roumanie et en Hongrie. Le pôle traiteur, créé en 2007, a réalisé un chiffre d'affaires de 128 millions d'euros (+8%).

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier