Coup de frein à l’assurance-récolte

Coup de frein à l’assurance-récolte

A l’occasion du comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA), les représentants du Gouvernement ont annoncé que le soutien à l’assurance multirisque climatique serait diminué de 22,8 millions d’euros pour les récoltes 2013.

Cette enveloppe ne s’élèvera plus qu’à 77 millions d’€ en 2013, a-t-il été annoncé lors du dernier Comité de Gestion des Risques en Agriculture, contre 100 millions € en 2012 et 133 millions d’€ en 2011. « A ce niveau, il faudra mécaniquement réduire le soutien moyen par contrat pour rester dans l’enveloppe.», s’insurge l’AGPB dans un communiqué.

De son côté, le Conseil de l'agriculture française (CAF), qui regroupe la FNSEA, JA, les chambres d'Agriculture et la CNMCCA*, accuse le gouvernement de « stopper la dynamique de développement du principal outil de gestion du risque : l’assurance récolte".  Il juge également insuffisante cette enveloppe pour maintenir le taux actuel de subvention de 65% des contrats d'assurance récolte multirisque climatique.

« Le Gouvernement va à contre-courant de la majorité des grandes nations agricoles qui développent l’assurance agricole, à l’instar du Farm Bill voté par le Sénat Américain le 11 juin et qui vient d’augmenter la dotation qui lui est consacrée », déclare-t-il dans un communiqué

Le CAF crtique cette décision non seulement sur le fond, mais sur la forme arguant que «les contrats sont signés depuis des mois et les règles changées au milieu de la partie !».

 

* Groupama, Mutualité Sociale Agricole, Coop de France, Crédit Agricole

Sur le même sujet

Commentaires 3

lolo64

encore du grand n importe quoi

dav65

Cette année avec les excès d'eau que j'entends ... c'est plus que malvenu

Mon pluviométre affiche 1100 mm depuis le début de l'année.
40 % du 65 n 'est pas semé

Bazilou78

les pouvoirs publics retirent le tapis alors que les assureurs font la promo de ces couvertures depuis quelques années; et alors que les accidents météorologiques sont de plus en plus fréquents.
Où est la stratégie de développement de nos dirigeants ????
ou alors il faut renforcr le Fonds des calamités, le moderniser et renforcer la solidarité entre filières et régions.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier