Crise agricole: la FNSEA appelle à des actions mercredi à Orléans et Amiens

   Crise agricole: la FNSEA appelle à des actions mercredi à Orléans et Amiens

Face à une "année catastrophique" pour les agriculteurs, deux fédérations régionales de syndicats d'exploitants agricoles (FRSEA) ont appelé à des actions mercredi pour interpeller le gouvernement, a appris l'AFP samedi.

La fédération Nord Bassin Parisien (FRNBP) prévoit de manifester à Amiens et celle du Centre-Val de Loire à Orléans. "Nous déciderons lundi de l'ampleur de la mobilisation", a indiqué à l'AFP Luc Smessaert, président de la FRNBP. Dans la vaste zone Nord Bassin Parisien, qui comprend 11 départements et la région Ile-de-France, les agriculteurs vont perdre en 2016 "plus de 2 milliards d'euros" par rapport à la moyenne des cinq années précédentes, selon cette fédération pour qui il s'agit d'une "année catastrophique".

En cause notamment: les fortes pluies du mois de juin, la sécheresse de fin d'été et les prix bas sur le marché mondial. Ces éléments s'ajoutent aux crises du lait et de la viande en cours depuis plusieurs mois. Alors que les agriculteurs font face à "la crise agricole la plus grave depuis plus de cinquante ans, nous sommes face à un déni complet de la part du gouvernement", a affirmé M. Smessaert en regrettant l'absence de mesures immédiates.

"L'Etat a décidé de prendre acte de la mort envisagée de notre agriculture sans daigner lever le petit doigt", a déploré de son côté la FRSEA du Centre-Val de Loire. Selon elle, les intempéries du début de l'année ont entraîné "1,2 milliard d'euros de pertes pour notre région". "Alors que de premières mesures simples sont envisageables telle que la prise en charge de garanties de prêts aux agriculteurs ou l'exonération de la taxe foncière sur les propriétés non bâties, rien ne bouge", a-t-elle affirmé dans un communiqué.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 4

moujot

La crise des céréaliers due aux prix bas du marché mondial en céréales est profitable aux éleveurs qui eux sont en crise laitière et viande...

biroute 08

Merci à Xavier d avoir choisi notre ministre lors de l élection de Mr Hollande. C est facile de critiquer maintenant il aurait du laisser faire les choses mais il n a pas pu s empêché d intervenir.Alors maintenant il n à plu qu' a assumer.

41

les prix depuis 2012 sont trop bas, un point c'est tout (voir les comptabilités et les banques). l'agriculture a toujours été des bonnes et des mauvaises années, encore faut il avoir la possibilité de gagner de l'argent les bonnes années pour être capable de passer les mauvaises.

Romain

Dans le Cher on est a 1/2 chiffre d'affaire.
Le préfet décide d'autoriser le brulage des pailles pour lutter contre les adventices, j'ai l'autorisation de la ddt ==> le maire refuse de signer toute déclaration de brulage, si je brûle les chaumes il me met une amende !
J'ai abordé avec le maire le sujet de l'exo des taxes foncières ==> pas question ! Et la commune comment va t elle payer ses 4 employés (pour 200 habitants!!)??
Tout ça pour dire que même si l'état nous lâche du lest il y a toujours quelqu'un dans la campagne qui nous enfoncera ! Et ce quelqu'un ce sera sûrement votre voisin !

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier