Crise des fruits : Le ministre de l'agriculture veut apporter des réponses

d'après AFP

Bruno Le Maire entend satisfaire l'exigence des producteurs de fruits en pleine crise et apporter une « réponse immédiate » aux situations les plus graves, déclare-t-il avant un déplacement dans le Sud-Ouest.

« Je sais que de nombreux exploitants connaissent des situations extrêmes et s'interrogent sur leur avenir. Je veux donc apporter une réponse immédiate et concrète ».

En annonçant de telles mesures, M. Le Maire accèderait à une exigence primordiale des producteurs exaspérés. La FDSEA des Pyrénées-Orientales a prévenu que la réaction des professionnels risquait d'être vive si le ministre se rendait ce mardi à Ille-sur-Têt, un département qui devrait encore représenter cette année le tiers de la production française de pêches, uniquement pour les écouter.

Outre les mesures immédiates, M. Le Maire compte travailler avec les professionnels à des mesures structurelles à plus long terme, relatives par exemple aux difficultés de la commercialisation ou au prix de la main-d'oeuvre, dit-il.

« Il faut être capable d'apporter des réponses de fond. Il est donc indispensable d'harmoniser les règles européennes. Une des clés pour aider les producteurs français est que le coût du travail doit être à peu près semblable et compétitif par rapport à celui des Espagnols ou des Italiens ».

Ainsi le plan de sortie de crise que le ministère a promis aux producteurs pour le 7 septembre sera une « réponse conjoncturelle, structurelle et européenne », dit-il.

La filière des fruits et légumes se dit en plein marasme. Elle s'émeut de vendre à perte, dénonce la concurrence déloyale exercée selon elle par des pays comme l'Espagne ou l'Italie, et le chantage pratiqué selon elle par la grande distribution.

Source AFP

Publié par d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier