Crise du lait : La France critique la présidence suédoise

Le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, a critiqué la présidence suédoise de l'Union européenne, estimant qu'elle n'avait « pas pris suffisamment conscience de la détresse des producteurs de lait » européens, confrontés à une grave crise suite à l'effondrement des prix.

En réponse à une question du député François Rochebloine (NC), M. Le Maire a appelé à une réunion des pays favorables à une régulation pour le secteur laitier, prônée par l'Allemagne et la France, afin de préparer le prochain conseil des ministres européens de l'Agriculture du 19 octobre.

Revenant sur la réunion de lundi à Bruxelles le ministre a estimé qu'il s'agissait d'une « avancée majeure ». « L'Europe a décidé de s'engager dans la voie d'une régulation européenne du marché du lait », a-t-il affirmé, poursuivant: « ce n'est pas une décision technique, c'est un choix politique ».

Pour autant, M. Le Maire ne se satisfait pas de cette situation et des décisions prises lundi. « Je regrette que la présidence suédoise n'ait pas pris suffisamment conscience de la détresse des producteurs de lait en France et en Europe », a-t-il affirmé devant l'Assemblée nationale.

Le ministre a aussi demandé « l'ouverture immédiate » de négociations au niveau européen pour la mise en place de contrats entre producteurs et industriels pour « rééquilibrer les relations » entre les deux parties. C'est l'un des principaux objectifs de M. Le Maire pour réorganiser la filière en France, voire en Europe. Mais ces contrats ne sont pour l'instant pas permis au regard de la réglementation européenne.

Il a également souhaité que la Commission européenne adresse une lettre rectificative pour le budget 2010 « qui prenne en compte les difficultés financières de tous les exploitants laitiers en France et en Europe ».

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires