Crise du lait : Les éleveurs se mobilisent dans toute la France

SC avec AFP

Réveil de préfets, dépôt de « caddies » en préfecture, blocage des routes, déversement de lisier, traite de vache : les producteurs de lait occupent le terrain pour protester contre la baisse du prix du lait.

Les manifestations ont débuté dans la nuit de lundi à mardi à Quimper, Vannes, Angers ou Bourg en Bresse où des agriculteurs ont déposé quelque 3.000 chariots de grandes surfaces devant la préfecture de l'Ain.

A Quimper, 350 agriculteurs ont déversé le contenu de cinq remorques de tracteur de détritus devant l'entrée de la préfecture et ont mis le feu à un ballot de paille. La manifestation a dégénéré quand un groupe de 80 personnes, dont certaines cagoulées ou avec une capuche, ont dévasté l'entrée du centre Leclerc de Gourvilly à l'entrée de la ville.


Les préfets tirés du lit

Un peu plus tard, ce sont les préfets qui ont été tirés du lit vers 5-6h du matin par les manifestants. A Saint-Lô, près d'un millier de producteurs se sont rendus à la préfecture au son des tirs utilisés pour effrayer les étourneaux. A Rennes mais aussi Alençon, Vire, Douai ou Boulogne-sur-Mer, les producteurs se sont également rassemblés, au petit matin, devant la préfecture. A Lille, des producteurs ont trait deux vaches après avoir réveillé le préfet avec avertisseurs et pétards. La plupart des délégations d'agriculteurs ont été reçues par les services préfectoraux.

Ailleurs, le mouvement a pris des formes multiples : pneus brûlés et petit-déjeuner improvisé à la Roche-sur-Yon, rassemblement de camions de collecte de lait à Nantes, feu de palette à Vannes… Le blocage des plate-formes de distribution se poursuit également en Ille-et-Vilaine

Publié par SC avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier