Crise ovine : Les éleveurs en route pour Limoges

SC

Une soixantaine d'éleveurs, accompagnés d'une trentaine de moutons, ont entamé hier à Peyrelevade (Corrèze) une marche pour réclamer une aide d'urgence pour leur filière.

Les éleveurs, mobilisés à l'appel de la Confédération paysanne, réclament une enveloppe de 150 millions d'euros nécessaire pour venir en aide immédiatement aux éleveurs d'ovins viande, confrontés au déclin de leur filière. Ils demandent également une solidarité entre les différents secteurs de la production agricole et la mise en place d'une «taxe ovin» qui pourrait être perçue auprès des opérateurs commerciaux, sur la vente de viande ovine.

La Confédération paysanne a prévu de se rassembler le 5 septembre à Limoges afin de perturber le déroulement de la conférence européenne sur « les enjeux et avenir de la filière ovine européenne» et de montrer la détermination des moutonniers pour défendre leur revenu.

Selon le Comité économique et social du Limousin, citant des chiffres de l'Inra, l'élevage ovin fournit le plus bas revenu par exploitant, soit entre 600 et 900 euros/mois en moyenne au plan national, contre 1.450 euros par exemple pour le bovin viande.

Depuis plus de 25 ans, le cheptel ovin français, troisième d'Europe, loin derrière l'Espagne et le Royaume-Uni, ne cesse de s'éroder. Sur les six principales régions de production, la première, le Limousin, est la plus affectée.

Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier