Cuma : De la faucheuse au bâtiment

anne

Cuma : De la faucheuse au bâtiment

La Cuma des Places a été créée en 1983. Il y a 26 ans, ce sont 5 adhérents qui ont souhaité acquérir en commun une faucheuse Agram 2.4 mètres et une ensileuse Mengele semi portée. La Sau des adhérents était alors de 400 ha.

Jusqu'en 1991, la Cuma investit peu. C'est en 1992, qu'elle prend un nouvel élan avec l'adhésion de nouveaux adhérents. Dès lors, la Cuma ne cesse d'investir : moissonneuse batteuse, presse haute densité, tracteurs, tracto pelle, bennes, ensileuse, presse à huile, …
En 2001, achat du premier pulvérisateur automoteur.
25 ans plus tard, et après plusieurs renouvellements des matériels, la Cuma atteint un chiffre d'affaires de près de 99 000 euros.
En 1999, une première question se pose aux adhérents : comment entretenir le parc matériel et comment organiser les chantiers ? C'est alors que se créait le Groupements d'employeurs des Places entre la CUMA et 3 adhérents. Le salarié est affecté pour 250 heures à la Cuma pour entretenir le parc de matériel et pour conduire les automoteurs pendant les chantiers.

En 2007, la Cuma compte 24 adhérents (près de 3 000 ha) et près d'une quarantaine de matériels. Une deuxième question se pose : où loger ces matériels? Après une période de réflexion, il est décidé de construire un bâtiment. Monsieur et Madame Dorlencourt vendent un terrain de 2 500m2 à la Cuma qui construit un bâtiment de 750 m2.
Le coût du bâtiment s'élève à 66 000 euros. La Cuma peut bénéficier d'aides du Conseil Général, Régional et de l'Europe, et contracter un prêt bonifié réservé aux Cuma. Les annuités représentent 4 400 euros et seront réparties à la surface utilisée par matériel.
Vendredi 6 novembre a eu lieu l'inauguration du bâtiment en présence de Monsieur LOGNON vice président du Conseil Général de l'Allier qui s'est félicité de la bonne utilisation des fonds alloués aux Cuma, et de Claude VANNEAU, Président de la Fédération des Cuma qui voit, en la Cuma des Places, un exemple et un modèle de réussite. Cette réalisation doit être suivie pas d'autres Cuma, le bâtiment étant le seul gage du bon entretien des matériels et de la certitude que ceux-ci soient à l'abri pendant la période hivernale.
Monsieur DORLENCOURT, Président de la Cuma a lui aussi remercié les adhérents de la Cuma pour leur entière confiance.

les adhérents de la cuma

les adhérents de la cuma

 

Quelques coûts d'utilisation des matériels de la Cuma :
Tracteurs : 19 € / heure pour 450 heures
Cover crop : 10 € / ha pour 180 ha
Semoir maïs : 20 € / ha pour 98 ha
Faucheuse 3 mètres : 10 € / ha pour 150 ha
Déchaumeur : 10 € / ha pour 500 ha
Presse à huile : 0.12 € / litre pour 11 000 litres
Andaineur : 15 € / ha pour 125 ha
Presse haute densité : 2.5 € / botte pour 5 000 bottes
Moiss batt : 40 €/ ha pour 700 ha
Pulvérisateur automoteur : 3.5 €/ ha pour 3 000 ha
Ensileuse : 120 € / he pour 151 heures


Le bureau de la Cuma :
Président : Gérard Dorlencourt
Trésorier : Jean François Delvart
Secrétaire : Franck De Roover

le bâtiment de la cuma des places

le bâtiment de la cuma des places

 

Source cuma 03

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier