CUMA : PETITE CUMA DEVIENDRA GRANDE

anne clergeau

Qui aurait pu croire que la Cuma de Hyds Louroux créée pour l'achat d'un cover crop investisse en 2003 dans une ensileuse ? Personne, ni même le président, Christian DUMAS, sans qui, la Cuma n'aurait vu le jour.

« On a déposé des papiers dans les boîtes aux lettres » ; C'est ainsi que Christian DUMAS et quelques copains ont invité les agriculteurs de sa commune à participer à une réunion d'information animée par l'Union des Cuma. Huit agriculteurs ont répondu présents. Les besoins ont été listés et l'idée de la création d'une Cuma a pris forme. La Cuma d'Hyds Louroux est née en 2000.
Un cover crop, une faucheuse et une enrubanneuse ont été achetés la 1ère année.
Depuis, chaque année, elle réinvestit dans un ou plusieurs matériels « c'est une Cuma qui se respecte maintenant » soulignent les membres du bureau.
En 2003, la Cuma fait un grand pas : achat de l'ensileuse automotrice. Trois nouveaux agriculteurs adhèrent à la nouvelle activité.
L'achat de l'ensileuse donne une souplesse d'utilisation. « Il faut faire le boulot, mais ce n'est pas pareil, on le fait à notre vitesse ».
Il y a deux équipes pour conduire la machine : une sur la commune de la Celle, l'autre sur Hyds Louroux et Montvicq. Le chauffeur entretient la machine. Aucune contre partie n'est demandée. 216 hectares sont ensilés au coût de 65 € / ha. Un nouvel agriculteur souhaite rentrer sur cette branche d'activité en 2009, ce qui va permettre de diminuer encore le coût.
En 2005, l'achat d'un pulvérisateur se fait. Les adhérents possédaient un équipement vieux et usé et ne répondant plus aux normes liées à l'environnement.

le Président, Christian Dumas, et le trésorier Franck Pitulat

le Président, Christian Dumas, et le trésorier Franck Pitulat

Chaque matériel est équipé de compteur ce qui permet une meilleure transparence de l'utilisation et cela évite les conflits.
La Cuma a permis à chacun de s'équiper de matériels performants. « La facture Cuma n'est pas élevée et représente l'annuité d'un gros matériel à titre privé » souligne le trésorier.
L'organisation du travail est simple : 2 à 3 réunions annuelles à la salle des réunions de Louroux mise à disposition gracieusement par la municipalité. Un règlement intérieur est mis en place depuis le départ et est respecté. Chaque matériel a son responsable qui veille à l'entretien et au stockage.
A la question pourquoi adhérer à une Cuma, la réponse ne tarde pas : « La rapidité dans le travail, les matériels sont toujours performants ce qui permet de faire face au manque de main d'oeuvre sur les exploitations. Une entraide se met en place lors de certains chantiers. Le plus dur reste le choix du matériel en fonction des besoins et de la puissance de chacun». Personne n'a quitté la Cuma depuis sa création ni même n'a souhaité se retirer d'un matériel lors de son renouvellement. En Cuma ça marche ! (Par contre « pour adhérer à une Cuma, il faut avoir la mentalité Cuma. Si tu ne l'as pas, il ne faut surtout pas y rentrer !! »).
En 2009, la Cuma de Hyds Louroux compte 15 adhérents et quasiment une vingtaine de matériels.
Le seul point négatif est la lenteur du versement des subventions qui oblige le renouvellement des courts termes et le paiement d'intérêts financiers.
Une Cuma doit également sa réussite aux Hommes : « les membres du bureau par leur travail, leur sérieux, et leur temps contribuent au bon fonctionnement de la Cuma » souligne Pierre Picandet.
Christian Dumas a aujourd'hui un projet qui lui tient à coeur : l'achat chargeur télescopique.



 

Le conseil d'administration de la Cuma d'Hyds Louroux :
Président : Christian DUMAS
Secrétaire : Jean Pierre CHAPOT
Trésorier : Franck PITULAT
Membre : Sylvain COLAS

Quelques coûts d'utilisation :
Cover crop : 210 ha à 0.50 €
Enrubanneuse : 768 bottes à 0.20 €
Rouleau : 105 ha à 8.20 €
Epandeur : 364 épandeurs à 7.20 €
Pulvérisateur : 224 ha à 5 €
Semoir maïs : 60 ha à 22 €
Broyeur de jachères : 36 heures à 2.50 €

 

Source cuma 03

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires