Cycle de conférences : Le groupe de Camboulazet et les JA ouvrent les débats !

Eva DZ

Lieu de rencontre et de réflexion, le groupe de Camboulazet fait désormais équipe avec les JA de l'Aveyron. Ensemble ils organisent depuis quelques années un cycle de conférences ouvertes à tous. La première débute lundi 17 janvier en soirée.

«Des rencontres où chacun peut s'exprimer, amener son expérience et approfondir des idées communes» : tel est le credo porté par le groupe de Camboulazet. Le 26 juin 2001, autour de Raymond Lacombe, des responsables professionnels et des acteurs du monde agricole du département ont fondé ce groupe de réflexion. «Notre envie était de regarder un peu plus loin que le guidon», confie Jean Falip, actuel président. «Sortir des feux de l'actualité pour se poser et discuter ensemble des problématiques plus générales de la société», complète Roland Salles, membre du groupe. Dès le départ, cet ensemble s'est ouvert aux élèves du lycée La Roque, aux Jeunes Agriculteurs, aux responsables des OPA ainsi qu'à tous les ruraux intéressés par les activités proposées. «Nous essayons de remplir deux objectifs : établir des échanges entre les générations, ce que nous réussissons avec le lycée La Roque et depuis quelques années d'autres établissements agricoles ainsi qu'avec les JA qui participent avec nous à l'organisation de nos conférences», atteste Jean Falip. De plus, les conférences toutes filmées par Gilbert Sérieys sont à la disposition de tous les établissements scolaires du département, sous forme de DVD.

Energies nouvelles

Mais le deuxième objectif : favoriser les échanges entre les habitants du milieu rural, au-delà des seuls agriculteurs est un peu plus difficile à atteindre. «Nous avons du mal à intéresser les personnes qui ne travaillent pas directement dans le monde agricole», avoue Jean Falip. «Mais nous essayons à travers les thèmes que nous choisissons de traiter de sujets de société», poursuit-il.
Et l'arrivée d'énergies nouvelles avec les JA de l'Aveyron depuis quelques années, a contribué à donner un nouveau souffle au groupe de Camboulazet. «Le groupe nous aide à construire notre réflexion», explique ainsi Bruno Montourcy, président des JA. «Au-delà de nos débats quotidiens sur l'actualité, il est important d'engager des réflexions sur l'avenir. Nous sommes heureux de pouvoir compter sur l'expérience et le recul des membres du groupe de Camboulazet, qui pour un certain nombre, ont fait toute leur carrière au service du monde agricole. Leurs connaissances, leurs visions nous aident à construire nos projets pour demain. Nous ne pouvions pas ne pas nous associer !» avance le jeune responsable.
Bruno Montourcy cite aussi l'intérêt de pouvoir entendre des scientifiques, des économistes, des chercheurs sur des thèmes qui intéressent de près l'Aveyron et qui peuvent permettre de «faire évoluer nos visions, nos discours et nos actes».

Ouvert à tous

Pour les JA, il est aussi important de sortir du contexte «agricolo-agricole» et de proposer des conférences accessibles à tous les acteurs du milieu rural : «Nous insistons sur le fait que nos rencontres sont ouvertes à tous, agriculteurs bien sûr pour lancer les réflexions sur l'avenir mais aussi au grand public, aux habitants du territoire, pour qu'ils puissent connaître la réalité du monde agricole et surtout échanger pour mieux se comprendre». La préoccupation est la même pour les responsables du groupe de Camboulazet : «Ce n'est pas facile de renouveler le public et d'attirer de nouveaux venus mais nous sommes heureux de pouvoir compter sur le soutien des OPA du département, comme Unicor, le Crédit agricole, Jeune Montagne, RAGT, la Société centrale d'agriculture, la Chambre d'agriculture, la FDSEA, les JA, le lycée La Roque. Ainsi que le Conseil général. Et au niveau national Sol et Civilisation», assure Jean Falip. Cette association qui mène elle aussi des réflexions sur l'avenir des territoires ruraux projette ainsi de fêter ses 20 ans cette année en Aveyron. Evénement à suivre !

Demandez le programme !

Lundi 17 janvier à 20h30 à l'université Champollion à Rodez
- «L'agriculture française, la mondialisation et la PAC : bilan, perspectives et défis» par Vincent Chatellier, économiste, ingénieur de recherche à l'INRA. Cette conférence est aussi proposée mardi 18 janvier à 10h à la salle polyvalente du lycée La Roque.

Mardi 15 février à 20h30 à l'université Champollion à Rodez
- Projection du documentaire «Portrait de femmes récemment installées» réalisé par des étudiants du lycée La Roque suivie d'un débat,

Mercredi 16 mars à 20h30 à l'université Champollion à Rodez
- «Vers une agriculture et un élevage français écologiquement intensifs» par André Le Gall de l'Institut de l'Elevage. Cette conférence est aussi proposée jeudi 17 mars à 10h à la salle polyvalente du lycée La Roque.

Au mois d'avril
Sylvie Brunel, géographe, auteur de plusieurs articles dans Le Monde dont «Pour sauver la planète, sauvons les paysans», qui s'exprimera sur la place de l'agriculture dans la société. Les dates et le lieu de la conférence ne sont pas encore arrêtés.

Source La Volonté Paysanne

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier