Cyclope : la Chine, principal acteur des marchés mondiaux

 Cyclope : la Chine, principal acteur des marchés mondiaux

La Chine reste en 2014 "l'acteur majeur" des marchés mondiaux de pratiquement toutes les matières premières, dont les prix continuent par ailleurs de se maintenir à des niveaux élevés, selon le rapport Cyclope 2014 publié la semaine dernière.

"La Chine pèse sur l'ensemble des marchés mondiaux. (...) Elle est l'acteur majeur pratiquement pour tous les produits", des céréales aux métaux en passant par la viande, le lait et le charbon, a expliqué Philippe Chalmin, professeur à l'Université Paris-Dauphine et à la tête d'une équipe de 60 chercheurs pour ce rapport. Seuls produits moins concernés : le café et le cacao, que les Chinois consomment peu pour l'instant.

"Le ralentissement en cours et à venir de l'activité ne devrait pas provoquer d'ajustements majeurs", peut-on lire dans le rapport.  "La lenteur de la transformation du modèle de croissance et la poursuite du développement plaident, au contraire, en faveur d'une demande chinoise de matières premières plus élevée", estiment les auteurs.

Ces derniers mois par exemple, les marchés du soja, du blé et du maïs, dont la Chine est l'un des principaux importateurs, "ont subi les conséquences indirectes des soubresauts chinois", avec des refus de cargaisons de maïs OGM ou des défauts d'acheteurs de soja, a expliqué M. Chalmin.

La Chine est par ailleurs devenue l'un des principaux importateurs de viande bovine, en multipliant ses achats par 4 en 2013, en raison surtout de la méfiance des Chinois envers leur viande locale, touchée par plusieurs scandales sanitaires.

Globalement, les marchés de matières premières se sont caractérisés en 2013 par "une extraordinaire stabilité à des niveaux de prix très élevés", a par ailleurs souligné M. Chalmin. "Le choc démarré en 2005-06 n'est pas terminé", estime-t-il.

Les interrogations qui pèsent sur les matières premières pour 2014 sont à la fois d'ordre climatique (crainte d'un phénomène El Niño), géopolitique (répercussions des crises en Ukraine et au Moyen-Orient), mais aussi technologique (interrogations sur les gaz de schiste, les biotechnologies et les OGM). "Les matières premières sont la partie émergée de toutes les tensions de la planète", a rappelé M. Chalmin.

 

Cyclope 2014 « Les marchés mondiaux : dans le rêve du Pavillon Rouge », Editions Economica

Version électronique :   www.cercle-cyclope.com

 

 

 

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier