Dans l'Orne : Emploi en agriculture: améliorer la mise en relation offre/demande

Thierry Guillemot

Dans l'Orne : Emploi en agriculture: améliorer la mise en relation offre/demande

L'agriculture a besoin de bras et de têtes pendant que la France a peur pour ses emplois. Du côté de la FDSEA et de l'ANEFA, on se propose de rapprocher l'offre à la demande.

Ceux qui cherchent un emploi dans le domaine agricole dans l'Orne n'auront bientôt plus d'excuses s'ils font chou blanc. La demande existe et cohabite avec une offre abondante. Du côté des corps intermédiaires et après la Chambre d'Agriculture, c'est au tour de la FDSEA en collaboration avec l'ANEFA Basse-Normandie (Association Nationale Emploi Formation en Agriculture, organisme paritaire géré par les partenaires sociaux de l'agriculture) de proposer une offre de services avec une bourse de l'emploi.

Améliorer la mise en relation

Si la mission de cette autre bourse à l'emploi n'est pas nouvelle (Ndrl : recenser les offres et les demandes dans le secteur agricole), son cap est clairement fixé. “Améliorer la mise en relation entre la demande et l'offre”, insiste Jean Grimbert au nom de la FDSEA. L'Orne est à ce titre le 45e département à se doter d'un outil fort de ses 12 000 demandes et 6 600 offres en 2008. Des chiffres records qui devraient d'ailleurs tomber en 2009. Crise ou pas crise, le secteur agricole est celui qui devrait préserver, voire augmenter, le nombre de ses salariés dans les années à venir. Encore faut-il atteindre sa cible et séduire un public jeune blindé de clichés. Du côté de la FDSEA et de l'ANEFA, on mise sur les nouvelles technologies pour dépoussiérer le décor. Internet (www.anefa.org) propose une mise à jour permanente consultable depuis le téléphone mobile (38 000 visites par ce biais l'an dernier). Par ailleurs, la bourse de l'emploi est un noeud ferroviaire. Aux côtés de l'ANEFA et de la FDSEA, l'APECITA et le Pôle Emploi (anciennement l'ANPE) branchent leurs connexions. “Tous ensemble”, se plaisent à rappeler les initiateurs de projet. “Mais nous ne sommes pas une agence de recrutement, prévient Michel Marquet, secrétaire général de l'ANEFA venu tout spécialement à Alençon ce vendredi pour porter la bonne parole. Notre rôle, c'est la mise en relation, pas le conseil”. Dont acte de ce côté mais du côté de la FDSEA, c'est Astrid Feuillet (juriste emploi), épaulée par Karine Cumunel, qui prennent le dossier en charge. “Employeurs, vous recrutez : simplifiez vos démarches, ciblez vos profils. Salariés, vous recherchez un emploi : créez votre réseau, facilitez les contacts !” argumentent-elles déjà. On se rapproche du packaging complet.

La FDSEA au coeur de l'emploi

Car le dossier emploi n'est pas nouveau à la FDSEA. C'est même un de ses métiers de base. Conseils sur les aides à l'embauche, démarches administratives, rédaction des contrats de travail, établissement des fiches de paie, aide lors de l'exécution du contrat de travail (...), le service employeurs du pôle juridique propose à ses adhérents une assistance personnalisée. S'y abonner vous permet même de bénéficier d'un bulletin régulier d'information sociale afin de connaître l'actualité sociale du moment, de disposer d'informations et de conseils en droit et en gestion du personnel. Fiches pratiques, assistance téléphonique et accès à des prestations individuelles figurent également au menu. 84 métiers, 13 filières et désormais 2 animatrices supplémentaires dans le département de l'Orne, un remède anti-crise.

Pour tout renseignement

Contactez Astrid Feuillet, juriste emploi à la FDSEA de l'Orne.
Mail : emploi-orne@anefa.org
Tél. : 02 33 31 48 38.
Fax. : 02 33 31 48 33.
52, Bd du 1er Chasseurs 61001 Alençon cedex
Site : www.fdsea61.fr

A lire : Livret 2009 des emplois saisonniers agricoles...

L'AREFA de Basse-Normandie vient de sortir une brochure intitulée “Livret 2009 des emplois saisonniers agricoles” qui répertorie 252 postes dans 54 entreprises différentes. Une liste certes non exhaustive car certains secteurs ne rencontrent pas de difficultés de recrutement mais une liste établie par recensement auprès d'employeurs en quête de personnels saisonniers. On y apprend que c'est le maraîchage (65 postes) qui est le plus demandeur suivi de l'arboriculture (49), de l'aquaculture (47), du machinisme/céréales (45) et de la pomme de terre (25). Des emplois qui s'étalent de la mi-janvier pour la pomme de terre et la mi-novembre pour l'arboriculture, l'aviculture et le machinisme/céréales.

...et le Guide des métiers de l'agriculture

• A mettre également entre toutes les mains, le “Guide des métiers de l'agriculture” où sont référencés plus de 80 métiers. Réalisé en collaboration avec l'APECITA et avec l'aide des différentes filières de production, il vient de s'enrichir de 4 nouvelles fiches portant ainsi à 83 le nombre de métiers présentés. Il est disponible dans sa version papier au prix de 14 e . Les fiches sont également téléchargeables sur le site www.anefa.org rubrique “découvrir les métiers”.

Source Réussir l'Agriculteur Normand

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires