Dans l'Ouest : Agriculteurs et forces de l'ordre s'affrontent

SC avec AFP

Les agriculteurs de l'Ouest radicalisent leurs actions contre des plates-formes logistiques de la grande distribution en Bretagne et en Pays-de-Loire. Les affrontements se multiplient avec les forces de l'ordre.

Chassés mardi soir par les forces de l'ordre, à coup de tirs de grenades lacrymogènes, les agriculteurs du morbihannais sont revenus, ce matin, pour occuper la plateforme d'Intermarché, à Saint-Gérand. Hier, les échauffourées se sont prolongées jusqu'à 4h du matin dans la campagne environnante. De 150 au moment de l'intervention de la Police, le nombre de manifestants est monté à 600 environ dans la nuit.

« La situation est extrêmement tendue. Ce qui s'est passé hier soir ne va pas calmer les esprits alors que les occupations s'étaient déroulées dans le calme », estime Michel Demon, de la FDSEA du Morbihan.

Des producteurs enchaînés à leurs tracteurs

La situation est identique à Rostrenen, dans les Côtes d'Armor, où les agriculteurs occupent de nouveau la base Intermarché d'où ils avaient été évacués quelques heures plus tôt. Les producteurs bloquent également toujours une plateforme Lidl à Guingamp où ils attendent dans les heures à venir l'intervention des forces de l'ordre, et une base Leclerc à Brest.

D'autres plateformes sont bloquées en Ille-et-Vilaine, en Loire-Atlantique et dans la Sarthe, où les agriculteurs occupent désormais les Comptoirs Modernes dans la périphérie du Mans.

Dans le Calvados, à Vire, quelques producteurs de lait indépendants, après avoir distribué du lait aux passants, se sont enchaînés les poignets à leurs tracteurs. « Cela symbolise le fait que nous sommes enchaînés à l'accord signé la semaine dernière qui ne couvre même pas nos charges », explique Thomas Robert, producteur à Saint-Manvieu-Bocage.

Publié par SC avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier