Dans le Gers et en Haute-Garonne : Les fauchages de maïs OGM reprennent

SC

Quatre parcelles expérimentales de maïs OGM ont été fauchées par le collectif des Faucheurs volontaires dans la nuit de dimanche à lundi dans le Gers et en Haute-Garonne.

Les parcelles touchées dans le Gers font partie des essais menés par les firmes Pioneer et Syngenta (commune de Condom) et Monsanto (commune de Mauroux). Elles concernaient des variétés résistantes aux insectes et/ou tolérantes à un herbicide. Une autre parcelle a aussi été détruite à Beaumont sur Leze (Haute Garonne).

Le collectif des Faucheurs volontaires a revendiqué ces quatre opérations anti-OGM. « Par cet acte, les Faucheurs volontaires dénoncent les contaminations irréversibles portées à l'environnement sans qu'aucune étude scientifique indépendante à moyen et long terme n'ait été préalablement réalisée », indique le collectif. Il dénonce également la loi sur les OGM, adoptée fin mai.

« Les Faucheurs volontaires continueront leurs actions de protection de l'agriculture française en désobéissant de façon non-violente, et ce, malgré le ‘délit de fauchage aggravé' introduit dans la loi », ajoute le collectif.

De leur côté, les professionnels des semences et de la protection des plantes exigent du gouvernement « une condamnation ferme à l'égard des faucheurs et des mesures adéquates et enfin efficaces pour protéger les essais encore sur pied ». Les ministres de l'Agriculture et de l'Enseignement supérieur, Michel Barnier et Valérie Pécresse, ont condamné « avec la plus grande fermeté » ces destructions.

Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires