Une mise à jour informatique interviendra lundi 23 janvier à partir de 14 heures. Veuillez nous excuser pour cette interruption momentanée de service.

Décès de l’ancien ministre de l'Agriculture Edgar Pisani

Anne Sophie LESAGE

Décès de l’ancien ministre de l'Agriculture Edgar Pisani
Capture d'écran Youtube

Edgar Pisani, ministre de l’Agriculture de 1961 à 1966, est décédé à 97 ans, ce lundi 20 juin. François Hollande à rendu hommage, à « un esprit visionnaire » et « un réformateur ardent. »

Dates importantes

1918 : Naissance à Tunis. (9 octobre)

1944 : Il participe à la libération de Paris et devient la même année, le plus jeune sous-préfet de France.

1946 : Il devient directeur de cabinet d'André le Troquet, ministre de l'Intérieur. 

De 1954 à 1961 : Il devient sénateur de Haute-Marne. 

De 1961 à 1966 : Edgard Pisani devient ministre de l'Agriculture du général De Gaulle et de François Mitterrand. 

1966 : Il est nommé ministre de l'Equipement.

1974 : Il adhère au Parti Socialiste.

1981 : Edgard Pisani devient Commissaire européen chargé du développement. 

1988 : Il est nommé Président de l'Institut du Monde Arabe. 

Décès le 20 juin 2016. 

« Aujourd’hui, le monde agricole est orphelin d’un grand homme, d’un visionnaire, d’un européen convaincu et d’un humaniste dont la dignité nous oblige » a indiqué Stéphane Le Foll dans un communiqué. Ancien ministre du général de Gaulle et de François Mitterrand, Edgard Pisani, était « inspirateur de la politique agricole commune, il avait compris que c’est en faisant le choix de l’Europe que la France serait plus forte » a déclaré la présidence de la République.

Edgar Pisani a été, à 26 ans, le plus jeune sous-préfet de France, puis préfet à 29 ans et sénateur de Haute-Marne en 1954. Après avoir rejoint le Parti Socialiste en 1974, il fût nommé Commissaire Européen en  1981.

« L’artisan des grandes lois agricoles »

Dans un communiqué le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll a déclaré, Edgar Pisani « concevait la politique agricole européenne comme un ciment des peuples devant permettre de fournir une alimentation saine, de qualité et en quantité suffisante aux citoyens européens. » « Au niveau national, il fût l’artisan des grandes lois agricoles de 1960 et 1962 qui permirent la modernisation de l’agriculture et la refonte de l’enseignement agricole pour accompagner ces mutations. »

Avant de conclure, « aujourd’hui, le monde agricole est orphelin d’un grand homme, d’un visionnaire, d’un européen convaincu et d’un humaniste dont la dignité nous oblige. »

Manuel Valls a salué dans un tweet « un grand réformateur, un grand républicain, un progressiste de ceux à qui nous devons la France moderne. »

 

Sur le même sujet

Commentaires 1

Acid

Un peu ras le bol, quelqu un se penche sur les paysans qui se suicident???? Ou est la nation quand ses paysans font faillite à cause des inondations et intempéries , çe sera la pire annee agricole depuis 40 ans la plus noire

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier