Dégâts de gibiers : Le lièvre, à quelle sauce l’aimez vous ? Avec ou sans dégâts ?

Rédaction Vendée agricole

Les exploitants sont à cours de moyen de protection des cultures face à l’abondance du gibier. Difficile de se faire entendre devant des citoyens qui pointent du doigt les bazookas.

« C’en est assez des dégâts. Le maïs et même du blé sont investis par le gibier lorsque le lièvre a fini de brouter le tournesol. La discussion avec la Fédération des chasseurs est devenue impossible. Les filets sont une solution curative, mais pas du préventif face à l’ampleur du problème », fait remarquer Xavier Garreau, responsable de la section grandes cultures de la FDSEA. «Et quid économique des pertes de rendement et de l’issu d’un contrôle PAC. Si une parcelle est attaquée par le gibier donc non couverte de culture, une pénalité peut être imposée à l'agriculteur, ou encore la non activation des DPU pour déclaration de dégâts avec le formulaire de modification d’assolement» souligne Bertrand Mitard, exploitant de Fontenay-le-Comte impacté par des dégâts.

Le gîte et le couvert

« Remarquez, avec la réglementation des 100% de couverture des sols de la directive nitrate, les ZNT (zone de non traitement) et les bandes tampons, les exploitants ont, sans le vouloir, apporté au gibier le gîte dans les herbes hautes et le couvert dans les cultures » indique Eric Porcher. La présence des couverts environnementaux remet en cause la fiabilité des Ika (indice kilométrique d’abondance). Les couverts faussent les modalités de comptage réel des populations par rapport au résultat des Ika dans les sociétés de chasse. Ils sont certainement en deçà de la réalité. D’où la difficulté des chasseurs de faire un quota réaliste sur un laps de temps très court.

Avancer l’ouverture et tripler les bracelets...

C’est une des premières incompréhensions entre chasseurs et agriculteurs. Il faut que le préfet prenne ses responsabilités. Aussi nous souhaitons :

1 - l’ouverture de la chasse au lièvre dès l’ouverture générale, soit le 3ème dimanche de septembre et le maintien de la date butoir fin novembre ;

2 - que soit triplé en 2012 le nombre de bracelets délivrés dans le cadre du plan de chasse ;

3 - informer et sensibiliser les présidents de sociétés de chasse sur les modalités de gestion interne de l’espèce et qu’ils s'engagent à réaliser l'intégralité de leurs plans de chasse.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 7

carrugien

Les polémiques sur les renards elles sont là car on le pense nuisible et non prédateur. Si le renard était vraiment nuisible mot inventé par l'homme, ya longtemps qu'il aurait détruit son milieu. Quel est son rôle dans nos campagnes ? Il permet de maintenir un excellent état sanitaire de la faune. Son rôle est de manger le faible le malade le dégénéré le faible le blessé. Pour les prédateurs un lièvre ou un lapin en bonne santé est très difficile à attraper. Il se nourri pour 80 % de rongeurs. C'est grâce à lui et au autres prédateurs que l'état sanitaire est maintenu. Dans le Doubs ou certain secteur d'Auvergne, zone largement enneigé l'hiver, le renard a été trop régulé ! On voit maintenant pulluler les rongeurs. Suis agriculteur depuis 37ans j'ai vu le déséquilibre que nous avons provoqué. La faute de ce déséquilibre on peut se l'attribuer à nous les hommes

FRED39

Il y a de moins en moins de chasseurs, nous dans le Jura, ça baisse d'année en année, laissons un peu la nature faire les choses à notre place, sinon, on y arrivera pas...

Dedé12

Sauf que chez nous, il n'y a aucun lapin et moins d'un lièvre aux 3 hectares. On reste dans l'incohérence. Il faut laisser aux chasseurs la possibiltié de réguler tout ça. Ils sont suffisamment organisés et repsonsables pour le faire, avec les payasnas.

FRED39

Heureusement que vous n'avez plus le droit de tirer le renard, le renard se nourrit à 38% de lapin, un peu moins de lièvre adulte mais il apprécie les bébés....de plus il mange aussi 6% de rongeurs, ce qui évite de mettre du produit dans les champs.....donc heureusement que vous n'avez plus le droit de tirer le renard sinon vous allez être envahit de lapins, lièvres et rongeurs !!!!

Dedé12

Dans notre département, nous n'avons plus le droit de tirer les renards. ça va pas arranger les choses.
Faut prendre le gauche!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires