Dégradations, ragondins maltraités: la querelle FNSEA/écologistes ravivée

 Dégradations, ragondins maltraités: la querelle FNSEA/écologistes ravivée

Le ton est à nouveau monté jeudi entre agriculteurs de la FNSEA et EELV au sujet d'actes de dégradation et d'actes de maltraitance sur des ragondins survenus lors des manifestations d'agriculteurs mercredi, le parti demandant que "des sanctions soient prises"

Des agriculteurs ont maltraité des ragondins vivants, mercredi lors d'un rassemblement de protestation à Nantes, les jetant notamment de caddies, les aspergeant de peinture et leur donnant des coups de pieds. "Les ragondins, c'est comme Ségolène (Royal, ministre de l'Écologie, ndlr), c'est des nuisibles", avait déclaré l'un des manifestants, sur une vidéo de Télénantes ayant capté la scène.Le chef de file des sénateurs Europe Ecologie-les Verts, Jean-Vincent Placé a réagi sur twitter jeudi: "ces pauvres types sadiques de la FNSEA qui torturent des ragondins. Les traiter de porcs serait diffamatoire vis à vis des animaux. berk". "Tout le monde a vu ces images ultra-violentes de tonnes de lait déversées sur les murs de bâtiments publics, de tas de fumier devant les portes des institutions supposées à l'origine de leur malheur, de ces animaux balancés comme des objets et écrasés sans ménagement. Tout le monde a entendu les comparaisons inacceptables entre le sort de ces animaux et la ministre de l'Environnement. Tout le monde a vu aussi qu'aucun policier n'empêchait aucune de ces actions", a affirmé EELV dans un communiqué signé de ses deux porte-parole, Sandrine Rousseau et Julien Bayou. "EELV condamne ces actions violentes et condamne avec la plus grande fermeté l'impunité dans laquelle elles se déroulent. Après l'incendie du centre des impôts de Morlaix, le gouvernement était prévenu des débordements possibles, pourquoi avoir laissé faire ?", s'interroge le parti, qui "s'indigne de l'absence d'encadrement et demande à ce que des sanctions soient prises".Mercredi soir, la numéro un du parti, Emmanuelle Cosse avait regretté, sur twitter, que "les barons de la mal-bouffe déversent leur fumier sur la France: une insulte pour tous les paysans respectueux de la terre et des hommes", après que le local EELV de Toulouse eut été recouvert de fumier. Le ton était déjà monté la semaine dernière, le président de la FNSEA, Xavier Beulin qualifiant de "jihadistes verts" les opposants au barrage de Sivens (Tarn). Une expression qualifiée d'"infâme, écoeurante, irresponsable", par M. Placé, en exigeant le retrait des propos et des excuses.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 19

damien36

Et quand on gratte la terre, il faut faire attention à tous les insectes et verres de terre??

phil

plutot que de manifester devant des préfectures ou dans les rues,il faudrait bien mieux que ceux qui nous représentent et qui touchent des indemnités pour cela se battent davantage pour les agriculteurs ......mais pas si simple dans ce systeme mondialisé et capitaliste ou les pouvoirs publics ne régulent plus rien

ROQUE290

pourquoi les fonctionnaires ne manifeste pas le week end alors qu ils ne foutent rien de la semaine

Claasman28

J'ai honte...
Alors que notre profession souffre d'un déficit d'image phénomenal, et que l'on doit sans arrêt justifier nos pratiques devant Monsieur tout le monde,certains manifestants ne trouvent pas mieux que de maltraiter des ragondins...
Belle opération de communication.
Nous ne pouvons pas trouver mieux pour discréditer notre image, alors que je sais très bien que la plupart d'entre nous font énormément d'efforts.
Les éleveurs sont les premiers à être concernés par la notion de bien être animal...alors quoi???
Un peu de bon sens quand même


MOISBAT40

dommage que nos lycées agricoles continuent à former ces jeunes dans cet esprit
pauvres gens qui suivent comme des moutons ces beulins et compagnie

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires