Des agriculteurs manifestent à Caen

Une centaine de producteurs de lait de la Confédération paysanne, de l'Apli et de la Coordination rurale (OPL) ont manifesté mardi à Caen pour réclamer une « négociation collective du prix du lait » avec les industriels et non producteur par producteur.

Avec la contractualisation obligatoire prévue de la loi de modernisation de l'agriculture, « on se retrouve avec des négociations individu par individu.
C'est livrer les paysans pieds et mains liés aux industriels », a déclaré Michel Houssin, porte-parole des trois syndicats minoritaires, à des journalistes.

Les producteurs étaient rassemblés devant la préfecture. « Le ministre lui-même a dit que (les premiers contrats signés) étaient inacceptables. Il faut une négociation collective à partir d'un contrat type », a ajouté le producteur, qui est habituellement le porte-parole de la Confédération paysanne de la Manche, premier département laitier en nombre de producteurs.

Fin mai, la Confédération paysanne avait annoncé rejoindre l'Office du lait, où siègent déjà l'Apli et l'OPL (branche lait de la Coordination rurale), qui va proposer un projet de contrat entre producteurs et industriels du lait. Ce contrat sera présenté « sous peu », selon un communiqué distribué lors de la manifestation.

Actuellement, le lait est acheté 310 euros la tonne aux producteurs pour un prix de revient de 300 euros au minimum, selon les manifestants.
Selon M. Houssin, il s'agissait de la seule manifestation de ce type en France mardi, mais d'autres seront organisées dans les semaines à venir.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier