Des agriculteurs solidement ancrés à droite

L'électorat agricole, estimé à plus de trois millions d'inscrits (8% du corps électoral), est solidement ancré à droite et s'ouvre aux thèmes portés par l'extrême-droite, selon deux sociologues.

Cet électorat se caractérise également par une participation électorale forte, écrivent Bertrand Hervieu et François Purseigle dans une note de synthèse publiée jeudi par le centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF).

Parce qu'ils sont de moins en moins nombreux, les votes des agriculteurs sont de plus en plus difficiles à étudier nationalement sur la seule base des sondages, relèvent MM. Hervieu et Purseigle.

 L'étude des votes permet cependant de dégager "une tendance lourde et un virage incertain". L'électorat agricole est ancré à droite et reste méfiant face à la gauche (PS et Europe-Ecologie-Les Verts) soupçonnée de "vouloir mettre en place des dispositifs de protection sociale et environnementale trop contraignants à leurs yeux".

En 2007, 35% de la population agricole a voté Nicolas Sarkozy

Les agriculteurs, longtemps proches de la droite de tradition gaulliste, se sont toutefois rapprochés de Jean-Marie Le Pen. En 2002, le leader d'extrême-droite a atteint 22% chez les agriculteurs contre 10% en 1988.

 "Il s'agit là d'un virage qui ne marque pas un ralliement massif au vote lepéniste mais témoigne d'une pénétration durable des thèmes portés par l'extrême droite au sein des mondes agricoles", notent les deux sociologues.

 En 2007, 35% de la population agricole a voté Nicolas Sarkozy contre 8% pour Ségolène Royal tandis qu'au second tour les suffrages se sont répartis respectivement à 63% contre 22%.

 Même si Nicolas Sarkozy n'a jamais égalé Jacques Chirac auprès des agriculteurs, il ne faudrait pas pour autant "conclure à l'effritement de l'ancrage à droite" du monde agricole durant le quinquennat actuel. Selon les sociologues, "l'UMP est clairement le parti majoritaire chez les agriculteurs, loin devant le PS dont le score n'atteint pas 20%".

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier