Des céréaliers d’Île de France réclament la démission de Le Foll

S C

Des céréaliers d’Île de France réclament la démission de Le Foll

Une cinquantaine de céréaliers d’Ile-de-France ont bloqué le pont Alexandre III à Paris, mercredi, pour protester contre la réforme de la Pac. Ils réclament la démission du ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll.

A l’appel de la Frsea et des JA d’Ile-de-France, les céréaliers ont bloqué pendant plus d’une heure mercredi, le pont Alexandre III à Paris, proche du  ministère de l’Agriculture et du palais de Élysée. Une action qui avait pour objectif  de dénoncer l’accord conclut fin juin sur la réforme de la PAC 2014-2020 et qui scelle, d’après la Frsea, « la fin de l’unique politique commune européenne ». 

Président de la Fdsea d’Ile-de-France, Damien Greffin refuse les orientations voulues par le ministre de l’Agriculture,qui, selon le syndicat, « s’apprête durant l’été à mettre en place une politique qui va condamner le secteur de l’agriculture par une redistribution sociale et une décroissance assurée de tout un pan de l’économie française ! "

Un appel solennel a été  lancé au Président de la République, afin qu’il agisse « pendant qu’il est encore temps ».

La FRSEA etJA  accusent Stéphane Le Foll d’être responsable des orientations franco-françaises et ont organisé cette action coup de poing afin de manifester leur mécontentement et dire stop à l’agriculture « Lefollienne » ! Ils ont, par ailleurs, réclamé la démission du ministre. 

Sur le même sujet

Commentaires 33

nian70

Oui,justement parlons de la marge:aujourd'hui,je peux donner à mes vaches de l'orge ou du maÏs à 110 francs,le prix d'il y a 20 ans.par contre pour nourrir mes champs le prix du N P K du gnr des phytos...ce n'est plus celui des années 90 !

@nian70

et alors.... ca ne veut pas dire grand chose ta demonstration , c'est pas parce que c'est c'est plus cher ou moins cher qu'il en reste plus à l fin ...en fait ta demonstration ne veut rien dire de tout

nian 70

Moi,je propose que cet automne on paient les fermages comme avant:les céréaliers donneront 6 qx,et les éleveurs 600 litres de lait.Il y en a qui vont trouver que finalement les prix de leur produit à bien évolué depuis les années 70!...

geo

@il est mignon: vous faussez les interprétations. Pour comparer 1980 et 2013, comptez les primes, elles ont toujours fait partie du jeu! Avant 1992, elles étaient "invisibles" mais bien réelles. A partir de 1992, elles sont devenues visibles (soutiens directs). Mais elles ont toujours existé depuis 1962 et la création de la PAC!
L'analyse de @Paysan se rapproche sans doute plus de la vérité. A savoir qu'avec des céréales à 150€/T en ajoutant le DPU, vous aurez une valeur comparable avec 1980 qui prendra en compte l'inflation. Vous vendez en dessous de 150, vous en vivrez pas mieux qu'en 1980, vous vendez au dessus, vous vivez mieux.

il est mignon

il est gentil geo lapin avec ses chiffres , 200 €/t c'est 2 années sur 10 et , sur les 10 dernieres années en mettant 0 prime 7 année sur 10 un cerealier etait en deficit
le consommateur est pres a payer le juste prix pour un produit de qualité qui se demarque .... c'est quoi le prix le d'un smartphone made in china , c'est quoi le prix d'une paire de lunette made in china ...non nonn le consommateur lambda veut vivre comme un riche mais n'en a pas les moyens , pour cela il rabiotte sur la nourriture , tout ce qu'il juge inutile puisqu'il est sur d'en trouver a bon compte ...bilan il achete chinois pour son plaisir et devient chomeur car tout le monde fais comme lui et personne au final ne paie le juste prix d'un produit fait en france ou en europe

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires