Des espoirs en perspective pour la filière cheval

Frédéric PIGOT/APAP

Des espoirs en perspective pour la filière cheval
Claude Mouysset a rappelé la réglementation en se félicitant de la reprise de l’activité reproduction et de l’organisation d’un salon du cheval de trait.

Les éleveurs de chevaux lourds retrouvent un peu le moral. Les concours devraient être préservés, à commencer par le Départemental qui se tiendra à Saint-Saturnin le 27 septembre.

La grisaille semble vouloir se lever pour les éleveurs de chevaux lourds. Jusqu’à la semaine dernière, l’avenir des concours était menacé mais, vendredi, une bonne nouvelle est tombée. Une enveloppe du Fonds éperon devrait permettre la pérennisation de ces manifestations. Cerise sur le gâteau, l’aide pourrait même être supérieure à ce qu’elle était en 2013. C’est ce qui a été annoncé samedi 26 avril, à Saint-Saturnin, lors de l’assemblée générale du Syndicat départemental des éleveurs de chevaux de races lourdes(1). Autre bonne nouvelle, la tendance des cours serait à la hausse. Le président, Roger Condamine, explique que bon nombre de poulinières ont été vendues avec un risque potentiel de déficits de poulains. 

Adhésions en chute libre

Toutefois, le rapport d’activité du syndicat soulignait la poursuite de la chute du nombre d’adhérents. Rien que sur 2013, 44 départs ont été enregistrés pour 19 nouvelles adhésions. Depuis 2010, le nombre de cotisants est ainsi passé de 285 à 216, celui des juments de 1 027 à 697 et celui des étalons de 80 à 76. Du coup, en quatre ans, le total des cotisations a accusé une baisse de 26,69 % pour s’établir à 7 485 €. Dans ce contexte, le nombre de saillies est passé de 1 933 à 1 656 entre 2011 et 2013 malgré 8 489 € d’aides. L’exercice se solde par une perte de 5 223 € contre 1 515 € un an plus tôt. En 2013, 484 chevaux ont été présentés sur les différents concours du département. Cent cinquante-neuf étalons lourds privés sont recensés sur le département. Plus de 90 % de ceux présentés à la session d’approbation d’automne ont recueilli une note égale ou supérieure à 16. Dans son rapport moral, le président Condamine a déploré que l’aide du Conseil général ne soit pas reconduite. Elle permettait l’acquisition d’animaux de qualité (15 pouliches et 13 étalons pour l’an passé et mise en pépinière de deux jeunes mâles). En revanche, il s’est félicité de la reprise de l’activité de reproduction du Haras d’Aurillac par l’association des vétérinaires du Nord Cantal. Dans l’assemblée, un éleveur a souhaité connaître la raison pour laquelle la collecte ne se fera pas à Trizac. Claude Mouysset, directeur du Haras d’Aurillac, lui a expliqué que le transport des doses depuis Trizac serait revenu plus cher. Trizac disposera d’un étalon de race Auvergne, d’un comtois pour la monte en main et des doses en provenance d’Aurillac.

Rappels réglementaires

Claude Mouysset a profité de cette assemblée générale pour rappeler quelques points de législations à commencer par le fait que tout cheval doit être vacciné pour pouvoir participer à un rassemblement (concours, foire, etc). Il est revenu sur la déclaration de naissance dans les 15 jours, l’identification avant sevrage et avant le 31 décembre, le contrôle de filiation ainsi que la mise à jour de la carte d’immatriculation en cas de vente, la déclaration des lieux de détention auprès de l’IFCE, l’obligation de tenir un registre d’élevage pour les animaux susceptibles d’être destinés à la consom- mation humaine et les conditions d’entrée en abattoir ou les tarifs d’équarrissage. Les cinq taux de TVA rencontrés dans la filière équine et les risques de myopathie atypique étaient aussi au programme de l’intervention de Claude Mouysset. 

(1) Erik Frosio, maire de Saint-Saturnin ; Jean-Louis Valarcher, pour la Chambre d’agriculture, et Roland Sourzat, vice-président du syndicat et responsable de la section d’Allanche étaient également à la tribune.

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires