Des JA auvergnats motivés pour la nouvelle mandature

L'Union du Cantal

Des JA auvergnats motivés pour la nouvelle mandature
Venus des quatre départements auvergnats, les Jeunes Agriculteurs ont participé au congrès national de Saint-Brieuc. Photo : JA.

Les syndicalistes auvergnats ont participé en force à Saint-Brieuc au congrès national des Jeunes Agriculteurs.

En 2014, les Jeunes Agriculteurs ont planché sur un rapport d’orientation “ambitieux” intitulé : “Une seule agriculture, celle des Hommes.” Lors d’une séance d’amendements au congrès national JA la semaine dernière à Saint-Brieuc, chaque région a pu apporter son point de vue, faisant évoluer le texte au fil des interventions. Cet exercice a impressionné les jeunes Auvergnats qui vivaient leur premier congrès. “On sent une vraie liberté de parole, qui permet de comprendre quelques positionnements du réseau, d’échanger avec toutes les régions et d’appréhender la diversité d’approche des agricultures. Le positionnement national s’en trouve renforcé, on s’entend sur des consensus, des messages communs”, retient Nicolas de l’Allier, résumant l’avis de ses collègues. Frédéric, du Cantal, ajoute : “J’ai pris une grande claque démocratique. Ce sont des jeunes, ils ne trépignent pas d’impatience, mais font au contraire preuve d’une extraordinaire attention, pour, pendant quelques dix heures d’affilée, chercher une parole commune, un compromis.” Bien sûr, l’exercice de démocratie dépasse le seul rapport d’orientation. Les plus jeunes ont également pu s’exprimer sur les rapports moraux et d’activité. Rémy, du Puy-de-Dôme, a apprécié de pouvoir poser des questions, directement aux “nationaux”, et devant les 600 congressistes réunis. “C’est impressionnant, et enrichissant !” Même le ministre Stéphane Le Foll s’est prêté à l’exercice des questions réponses en direct : une démarche courageuse, et appréciée.

 

 

Jérôme Pitot administrateur national

Ce congrès était électif : une nouvelle équipe nationale a pris la tête du réseau, avec à la présidence un Alsacien, Thomas Diemer, associé à Florent Dornier, du Doubs, comme secrétaire général. Deux Auvergnats vont s’impliquer au sein de cette nouvelle équipe. Jérôme Pitot, du Cantal, commence ainsi un premier mandat national. Il souhaite s’investir sur des dossiers qui se décident au niveau national, en complémentarité avec ce qui se fait en département : “ J’y vais aussi pour me former, apprendre, débattre, défendre notre région, surtout notre métier.” Installé en Haute-Loire, Émilien Piroux a pris une place au bureau, au poste de secrétaire général adjoint, l’occasion pour l’Altiligérien de mettre son expérience à profit pour travailler à la cohésion du réseau.
Le nouveau président de Jeunes Agriculteurs Auvergne, Benoît Julhes, un autre Cantalien, a salué dans son discours l’équipe sortante, et son président, François Thabuis : “Les projets, les idées, que notre réseau a su bâtir, vous avez su les porter, revendiquant une indépendance qui sonne juste !” Exprimant sa fierté “d’être impliqué dans LE syndicat de l’innovation, porteur d’a- venir et d’espoir pour les générations futures”, il a insisté sur les défis qui attendent le réseau demain : le rapport d’orientation a notamment mis en avant un nécessaire travail sur “le foncier, la Pac post 2020, voire les retraites agricoles, sujet trop souvent contourné et pourtant essentiel pour JA…” Un panel non exhaustif d’idées et des défis que les jeunes Auvergnats sont prêts à relever…

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier