Des vents violents s’abattent sur la France

Lise Monteillet

Des vents violents s’abattent sur la France
Cette carte de vigilance météorologique date du 3 janvier, au matin.

Baptisée Eleanor, une nouvelle tempête s’abat sur la France, le 3 janvier. Elle fait suite à la tempête Carmen, qui avait déjà généré de forts coups de vent lundi.

Dégâts agricoles

"La violence de ces tempêtes a surpris et a endommagé des maisons, des bâtiments, des véhicules, des infrastructures et de nombreuses productions agricoles", constate d'ores et déjà la FNSEA, qui "apporte son soutien plein et entier aux habitants concernés et aux agriculteurs touchés". Le syndicat demande aux services de l'Etat d'"opérer au plus vite, afin que les constats, les évaluations et les mesures à prendre se fassent rapidement". La FNSEA se dit, pour sa part, "déjà aux côtés des producteurs dans l'aide et l'accompagnement nécessaires". 

Une tempête hivernale s’abat sur la France, avec des rafales localement supérieures à 120 km/h. Des vagues-submersion sont aussi particulièrement intenses sur le littoral. Le 3 janvier au matin, 51 départements étaient classés en vigilance orange par Météo France.

Comme l’explique Météo France, « la dépression nommée Eleanor quitte les Îles Britanniques et circule en mer du Nord, vers la Scandinavie ». En France, « un front froid particulièrement actif » cause de fortes rafales de vent : 129 km/h au Cap de la Hève (76), 147 km/h à Cambrai (59), 134 km/h à Metz-Nancy-Lorraine (57) ou encore 180 km/h au Cap Corse.

En cas de vent, en vigilance orange, il est conseillé de limiter les déplacements et de se renseigner avant de les entreprendre. Il faut aussi faire attention aux chutes d'arbres ou d'objets d'hiver. Les interventions sur les toitures doivent être reportées à plus tard. Pensez à ranger les objets exposés au vent et à installer les groupes électrogènes à l'extérieur des bâtiments. 

Des vagues-submersions touchent aussi le littoral, le vent générant "de très fortes vagues concernant la Manche et toute la façade Atlantique", précise Météo France. Au niveau des crues, la Gironde, la Seine-Maritime, l’Eure et la Franche-Comté sont en vigilance orange.

À cette heure, la tempête a déjà causé d'importants dégâts, causant un décès et une quinzaine de blessés. Près de 225 000 habitations sont aussi privées d'électricité. 

Durant l'après-midi, la tempête s'est déplacée au sud-est de la France, comme le montre cette nouvelle carte de vigilance diffusée par Météo France. 

Capture d’écran 2018-01-03 à 17.16.49

Carte de vigilance diffusée par Météo France le 3 janvier à 16h30.

Sur le même sujet

Commentaires 2

AGREGATS

Les tempêtes risquent de se produire à répétition...4 tempêtes en 1 mois, du jamais vu..beaucoup de discours et de blablas inutiles, quand allons nous chacun à notre niveau change nos modes de vies..Limiter surconsommation et gaspillage, limiter et raisonner les déplacements..Que de déplacements inutiles pour le blabla ou le plaisir..Changer nos comportements ce n'est plus vivre comme hier, arrêtez les export et importations, nous pouvons subvenir largement à nos besoins sans aller chercher la lune ailleurs..Quel gaspi dans les transports des denrées qui font le tour du globe pour satisfaire des besoins absolument pas nécessaires...

PETALE4437

je suis déçu de voir que la France s'arrete pour vous demarre au nord et s'arrete au massif central , je suis dans l'aude et vent de plus de 100 kms depuis ce matin et nous pas de vigilance !! trop nul

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires