Développer les micro-unités de méthanisation dans les cantons ruraux

Développer les micro-unités de méthanisation dans les cantons ruraux

Ségolène Royal, ministre de l’Écologie a présenté vendredi dernier les 6 chantiers concrets déclinés en 27 actions qui seront engagées d’ici cet été. Parmi ces objectifs, elle a évoqué la création de "micro-unités" de méthanisation dans les cantons ruraux.

Dans son programme, la ministre de l’Ecologie prévoit notamment une  accélération du développement des filières d’énergie renouvelables, dont l’éolien en mer et le solaire, la biomasse et les énergies marines. Un volet économie circulaire, qui concerne surtout la revalorisation des déchets, sera intégré à la loi. Ségolène Royal a évoqué lors d’une conférence de presse à Paris, le 25 avril, la création « d’une unité de méthanisation par canton rural », « sans forcément passer par un appel à projet », a -t-elle déclaré.

Elle préconise, à côté des grandes unités de méthanisation, le développement de micro-unités alimentées en majorité par les déchets de l’exploitation. Un développement de la méthanisation qui ne devrait pas se faire sur le modèle allemand. « Nous n’irons pas dans cette voie-là. L’Allemagne est en train de faire marche arrière. Nous valoriserons les déchets de l’agriculture, pas la matière première de l’alimentation des animaux », explique-t-elle. Les méthaniseurs allemands sont en effet en grande partie alimentés par du maïs ou d’autres cultures énergétiques.

Concernant l’écotaxe, elle a annoncé des propositions pour « sortir de  l’impasse » : ” il nous faut trouver un système de financement juste et pérenne et qui soit en même temps réalisable et compréhensible.”

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires