Diversification : pourquoi pas vous ? : Ne pas hésiter avant de se lancer à faire plusieurs stages... »

Carole de Boyer d'Eguilles, JA Mag, Mai 2009

Diversification : pourquoi pas vous ? : Ne pas hésiter avant de se lancer à faire plusieurs stages...  »

Témoignage de Nathalie Mas, 24 ans, en GAEC avec ses parents, installée à Livernon (Lot) depuis mai 2006.

« Pour mon installation, nous avons réalisé un bâtiment de transformation multi-viande sur l'exploitation pour un coût de 260 K€ et agréé par la DVS. Ne pas hésiter avant de se lancer à faire plusieurs stages, ça permet d'acquérir de l'expérience sur le travail, la gestion et les nouveautés.

Avant, nous devions parcourir 35 km quatre jours par semaine pour aller transformer notre production dans un bâtiment en location. Maintenant, tout se fait sur l'exploitation. Mais cela ne s'est pas fait du jour au lendemain, il nous a fallu cinq ans et une quinzaine de plans différents pour que la DVS valide la construction. Il faut savoir que la DVS n'a pas de mission de conseils, alors quand ils rejettent votre plan, ils ne vous donnent aucune piste concernant ce que vous devez faire ! Afin de vendre au-delà de 80 km autour de l'exploitation, nous sommes en cours d'agrément normes CE, ce qui donne le droit de vendre nos produits en accord avec la DVS du Lot de vendre nos produits par correspondance et via un site web (lesbonscommercants.com) et sur les marchés et salons en dehors de notre département. Comme notre CA sur les marchés commençait à stagner et que j'avais très envie de faire de l'accueil à la ferme, j'ai décidé de commencer une activité de repas rapides l'été 2008.

L'idée n'est pas de faire une marge énorme, mais d'inciter les gens à acheter dans la boutique. Cette activité était envisageable, car nous ne transformons pas l'été et que nous pouvons utiliser le bâtiment pour la restauration. Seul critère à remplir : « la marche en avant ».

Cela sous-entend que la vaisselle propre doit entrer par une porte et ressortir par une autre. Maintenant, j'aimerais prolonger cet accueil en créant un poulailler pédagogique avec différentes races et un jeu ludique pour les enfants. Un conseil aux jeunes agriculteurs qui veulent s'installer en diversification ? Bien prendre en compte le temps de travail. On y est tous les jours. La transformation, c'est lourd, il ne faut pas être seul. L'aspect administratif, en termes de respect des normes l'est également, il faut tout répertorier. Cela demande de la polyvalence.

Il faut aimer le contact avec les gens et avoir la fibre commerciale, surtout face à des clients parfois difficiles ! Autre conseil, ne pas hésiter avant de se lancer à faire plusieurs stages, chez des agriculteurs en vente directe, cela permet d'acquérir de l'expérience sur le travail, la gestion et les nouveautés. «

Source Ja Mag

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires