Diversification : pourquoi pas vous ? : Se lancer dans le compost demande de lourds investissements »

Carole de Boyer d'Eguilles, JA Mag, Mai 2009

Diversification : pourquoi pas vous ? : Se lancer dans le compost demande de lourds investissements  »

Témoignage d'Olivier Guérin, 36 ans, installé en EARL depuis 1996 à Ouzouer-le-Marché (Loir-et-Cher).

« Lorsque je me suis installé avec mon père, nous étions diversifiés en patates et en oignons en vente directe, puis nous avons cessé. Et en janvier 2008, quand mon père a pris sa retraite, j'ai décidé de me lancer dans le compost à la ferme pour les entreprises. Les démarches administratives sont très longues. Je n'ai obtenu le feu de la DVS qu'en novembre 2008 ! Et encore, ils ont cédé sous la pression du technicien de la Chambre d'agriculture qui a monté le dossier et du service environnement de la préfecture. J'ai un gros fournisseur qui avant, amenait ses déchets à la décharge et des paysagistes. Tous paient pour ce service. Je compte atteindre les 1000 t d'ici la fin de l'année.

Je valorise ensuite ce compost sur les 70 ha de mon exploitation. Mon projet va devenir rentable par la vente de paille et la réduction de mon utilisation d'engrais. Mais j'ai dû réaliser près de 200000€ d'investissements en achetant un champ, une pelle, deux broyeurs. J'avais déjà un épandeur, un tracteur avec chargeur et une tonne à lisier, parce qu'avant j'épandais des boues de station d'épuration sur mes champs, puis ce service est devenu payant. Il a fallu trouver une nouvelle solution, parce qu'ici, on manque d'humidité et d'humus dans les champs. Ceux qui veulent se lancer dans ce type de projet et qui n'ont pas d'élevage, doivent construire une plate-forme bétonnée aux normes.

Les investissements sont donc assez lourds. Enfin, je pensais consacrer une journée par semaine à cette activité. Finalement, j'en passe trois. J'essaie de gérer en rallongeant les journées ! Le jour où j'atteindrai les 7 000 à 10000t, je pourrai embaucher un salarié. »

Source Ja Mag

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier