Doux : le ministre souhaite un report des charges pour les éleveurs en difficultés

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, souhaite que les éleveurs fragilisés par la situation du groupe volailler Doux puissent bénéficier du report de leurs échéances financières.

Stéphane Le Foll a demandé au ministre délégué au Budget, Jérôme Cahuzac, et au président de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) "de répondre favorablement aux demandes de report des échéances fiscales et sociales" des éleveurs "dont certains connaissent d'importants impayés" de la part de Doux, précise un communiqué du ministère.

Une semaine après la mise en place la cellule d’Appui à la Filière Avicole, Stéphane Le Foll  a en effet fait un  point avec les  deux émissaires du gouvernement sur  la situation des éleveurs et des élevages sur le terrain.

Stéaphane  Le Foll a réitéré sa demande aux préfets "de maintenir et renforcer le dispositif de vigilance économique et sanitaire" et un "état détaillé de la situation des élevages, sur le plan tant économique que sanitaire sera tenu à jour".

Stéphane  Le Foll et le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, restent mobilisés "pour qu'une solution pérenne soit trouvée dans l'intérêt social de l'entreprise comme de l'ensemble de la filière volaille", affirme  le communiqué.

De leur côté, le syndicat des Jeunes Agriculteurs encourage les producteurs lésés et sans perspective à court terme à se regrouper, afin « de coordonner leurs actions et être plus fort dans les négociations » : « Mieux s’organiser pour ne pas couler » résument les JA dans un communiqué.  "Nous ne voulons pas que Doux devienne le Titanic de la filière avicole !" déclare Gaël Gautier, le nouveau  Secrétaire général des Jeunes Agriculteurs, tout en dénonçant les limites du « système » Doux.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires