Eaux-de-vie : Le Marc et la Fine de Bourgogne obtiennent leur AOC

Le Marc et la Fine de Bourgogne, des alcools de raisin ou de vin, viennent d'obtenir leur appellation d'origine contrôlée (AOC), a-t-on appris auprès du syndicat des Eaux-de-vie de Bourgogne.

Initiée en 1993, la démarche a abouti le 19 mars lors de la publication au Journal officiel du décret, a expliqué Xavier Cartron, président du Syndicat de défense et de promotion des eaux-de-vie et du ratafia de Bourgogne, qui compte quelque 400 membres.

« Avec le cahier des charges de l'AOC, on a cherché à retrouver le fond des choses et figer les meilleures pratiques pour ce produit », a poursuivi M.
Cartron, également négociant-éleveur à Nuits-Saint-Georges (Côte-d'Or).

« Cette appellation permet aussi d'interdire à des produits qui ne respectent pas ces bonnes pratiques de s'appeler Marc de Bourgogne », a-t-il ajouté. Le Marc de Bourgogne s'obtient à partir du marc de raisin (peaux, rafles et
pépins) issu de la région viticole de Côte-d'Or, Rhône, Saône-et-Loire et Yonne, distillé ensuite en alambic.

Selon le syndicat, 250.000 litres de Marc sont produits chaque année, contre 30.000 à 50.000 litres de Fine, eau-de-vie distillée à partir du vin resté dans les tonneaux, une fois que celui-ci est tiré.

L'AOC est un label français qui désigne un produit dont toutes les étapes de fabrication (la production, la transformation et l'élaboration) sont réalisées selon un savoir-faire reconnu dans une même zone géographique, qui donne ses caractéristiques au produit.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier