EcophytoPIC : le ministère ouvre le premier portail de la protection intégrée des cultures

EcophytoPIC : le ministère ouvre le premier portail de la protection intégrée des cultures

Le ministère de l'Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt vient d’ouvrir EcophytoPIC, le premier portail de la protection intégrée des cultures dédié aux professionnels du secteur agricole.

Développée en partenariat avec l’ACTA, les instituts techniques agricoles, et en étroite collaboration avec l’ensemble des partenaires du plan Ecophyto, cette plateforme web « a vocation à devenir la référence nationale des méthodes alternatives à l'utilisation de pesticides dans la production agricole », explique le ministère dans un communiqué.

Le portail propose deux approches différentes aux professionnels concernés, afin de faciliter leur recherche. L'une globale et transversale sur la protection intégrée des cultures : définition du concept, présentation des différentes alternatives aux produits phytosanitaires ; l'autre par grandes filières pour une recherche thématique spécifique. Ainsi, trois grandes filières sont déjà accessibles: grandes cultures, arboriculture et cultures légumières. Trois autres thématiques seront mises en ligne au cours de l’année 2013 : viticulture, horticulture/plantes à parfum, aromatiques et médicinales (PPAM) et enfin cultures tropicales.

Repenser les conduites culturales

Cet outil entièrement dédié aux professionnels du secteur est décrit par le ministère comme une « boîte à outils clé en main pour tous ceux qui souhaitent maintenir un niveau de production élevé tout en adoptant des modèles agricoles plus respectueux de l’environnement. » Avec onze rubriques thématiques sur des sujets se rapportant à la protection intégrée, EcophytoPIC a un double-objectif.Celui d’agréger l’ensemble des connaissances disponibles, et notamment réglementaires, sur la protection intégrée des cultures, grâce aux données sur la surveillance des bioagresseurs, la revue de presse, l’agenda des évènements à venir ainsi que des témoignages de professionnels.

Mais aussi « d’inciter les professionnels du secteur agricole à repenser les conduites culturales en privilégiant les méthodes qui présentent le risque le plus faible pour la santé humaine et l’environnement ». Ainsi  le portail propose un suivi des moyens d’aide à la décision, à la formation, à l’innovation et à la recherche dans ce domaine.

Le portail EcophytoPIC est accessible à l'adresse suivante : www.ecophytopic.fr

ecophytopic

Sur le même sujet

Commentaires 1

agro89

Désolé Mr Le Foll pour l'instant le site EcophytoPIC c'est du blabla...
Pour la biodiversité, les bords de route ne sont plus fauchés; résultat les chardons prolifèrent, ils montent à graines; conséquence l'application d'herbicide contre le chardon augmente de façon très importante à cause de cette négligence. Pourtant dans la sagesse ancienne, le législateur avait réglementé la lutte contre cette adventice par le code rural. Au final c'est incohérent

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier