Ecotaxe : le collectif pour l'emploi en Bretagne veut sa "suppression pure et simple"

   Ecotaxe : le collectif pour l'emploi en Bretagne veut sa "suppression pure et simple"

Les membres du collectif qui ont appelé à un grand rassemblement samedi à Quimper pour l'emploi en Bretagne et contre l'écotaxe ont réaffirmé leur opposition à cette taxe poids-lourds réclamant sa "suppression pure et simple".

"Il ne peut pas y avoir d'alternative. On ne va pas nous dire on la retarde de deux ans ou les 100 premiers kilomètres gratuits ou payez en 10 fois comme chez Darty", a assuré le maire de Carhaix Christian Troadec au cours d'une conférence de presse à la mairie de la petite ville finistérienne.

"On n'attend pas ça, on attend la suppression pure et simple de l'écotaxe en Bretagne", a-t-il poursuivi au nom du collectif "Vivre, décider et travailler en Bretagne/Bevan, divizout, labourat e Breizh".

"On ne demande pas un réaménagement de l'écotaxe, ce que l'on demande c'est sa suppression pure et simple pour la Bretagne", a renchéri Thierry Merret, président de (FDSEA) lors de la conférence de presse à laquelle participaient également Olivier Le Nézet, président du comité des marins pêcheurs de Bretagne, ainsi que des délégués syndicaux, des chefs d'entreprise, des commerçants...

"Nous défendons la gratuité des routes en Bretagne", a ajouté Thierry Merret, appelant tous les Bretons "à venir nombreux" au rassemblement de samedi, au moment où le gouvernement doit proposer lundi des aménagements pour tenter de désamorcer les tensions autour de cette taxe, une mesure censée entrer en vigueur au 1er janvier 2014 mais qui rencontre une opposition grandissante en Bretagne.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier