Edito : Responsabilité

Anne Sophie LESAGE

Qui supporterait cela : travailler et perdre de l’argent ? Faire des semaines de 50, 60 voire 70 heures et ne pas se dégager de revenus ? Personne !

C’est pourtant la situation actuelle d’une partie des agriculteurs, ceux-là même qui sont descendus dans la rue cette semaine, manifester leur détresse. Mais qui est responsable de cette situation ? Tout le monde se rejette la faute …

Pourtant personne n’est indifférent au désarroi de nos campagnes et malgré les bonnes intentions de chacun, une fois dans le supermarché, c’est le portefeuille qui parle et qui donne raison aux politiques de prix bas appliquées par les GMS. Tout le monde s’accorde à dire qu’il faut « consommer responsable » ! Quelle traduction concrète peut-on donner à cette notion, en prenant en compte l’urgence de la situation ?

Stéphane Le Foll recevra lundi (une fois encore) les représentants de la grande distribution pour les appeler à « la responsabilité » envers les producteurs lors des renégociations annuelles traditionnelles.

De toute façon, les agriculteurs le disent : « on ne pourra pas continuer comme ça très longtemps ! » Il serait plus que sage d’engager ou tout du moins amorcer des solutions avant l’ouverture, dans trois semaines, du Salon de l’Agriculture…

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier