Education : Faute d'argent de l'Etat, des lycées privés du Sud sont dans un mauvais pas

Les lycées agricoles privés de Midi-Pyrénées font face à de graves problèmes de trésorerie parce que l'administration ne leur a pas versé depuis deux mois les près de 2,5 millions d'euros nécessaires à leur fonctionnement, ont-ils indiqué.

Certains des 11 lycées agricoles privés de la région ont été contraints de négocier des facilités avec leurs banques, d'autres paient leurs fournisseurs avec retard, d'autres encore puisent dans leurs réserves d'argent, a indiqué Jean-Paul Chagnoleau, délégué régional de l'enseignement agricole privé.

Selon lui, des changements apportés aux procédures administratives ont provoqué des retards dans la transmission de l'argent de l'Etat par les services régionaux aux écoles.

Les lycées agricoles privés sont sous contrat avec l'Etat. Les fonds versés par l'Etat servent à faire tourner les établissements. C'est en particulier avec cet argent que les écoles paient les 15% d'enseignants qui ne sont pas directement payés par l'Etat. L'enseignement dispensé aux quelque 3.000 élèves et étudiants des 11 lycées de Midi-Pyrénées n'a pas été affecté jusqu'à présent, mais les établissements commençaient à courir le risque de ne plus pouvoir payer leurs professeurs, a dit M. Chagnoleau.

Selon M. Chagnoleau, les Maisons familiales rurales de Midi-Pyrénées (environ 1.800 élèves) sont également touchées. A côté des lycées agricoles publics et privés, les Maisons familiales sont des établissements dispensant des formations en alternance.

Les 11 présidents des associations qui gèrent les lycées agricoles privés ont cependant obtenu mercredi des engagements de l'administration que tout serait réglé avant le 25 novembre, lors d'une réunion à la Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt (DRAAF), leur autorité de tutelle, a rapporté M. Chagnoleau. Un échéancier a été établi et l'affaire est en train de se régler, a-t-on confirmé à la DRAAF.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires