Elevage équin : Les ventes de yearlings de Deauville ignorent la crise

Les ventes de yearlings de Deauville ont battu le record enregistré l'année dernière avec 41.456.500 euros de transaction sur quatre jours, selon la société de vente Arqana.

Ces ventes avaient atteint l'an dernier le montant déjà exceptionnel de 40.750.000 euros. Le prix moyen par poulain d'un an révolu a également été en hausse avec
114.778 euros contre 111.019 en 2008.

Arqana a placé ce succès « sous le signe d'un catalogue de qualité, d'une offre très sélective et d'une clientèle diversifiée venue de Dubaï, d'Arabie Saoudite, du Japon, d'Espagne ou de Grande-Bretagne ».

Comme de coutume, les enchères les plus fortes ont été enregistrées le premier jour, grâce notamment à la famille Al Maktoum, régnant à Dubaï. Un mâle, fils le l'étalon américain Storm Cat, présenté par le haras normand d'Etraham (Calvados), a été adjugé 900.000 euros vendredi au cheikh Mohamed al Maktoum. Il a réalisé le meilleur chiffre de la journée, loin devant celui de 2008 (770.000 euros).

Deuxième plus forte enchère, un fils de Montjeu, vainqueur de Prix de l'Arc de Triomphe en 1999, présenté par le haras normand de la Reboursière a été vendu 750.000 euros au haras irlandais Coolmore. Un autre poulain de Montjeu, présenté par le haras de Mezeray, dans l'Orne, a réalisé 600.000 euros sur un enchère britannique de sir Robert Ogden. Ce prix a été égalé par une pouliche par l'étalon Kingmambo, né aux Etats-Unis, achetée par le courtier de la famille Maktoum.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier