Elevage : Les “Cantaliennes” ont fait forte impression

Christian Fournier

Le concours qui s'est tenu ce week-end sur les Allées de Saint-Flour a tenu ses promesses avec des éleveurs hors berceau qui ont brillé.

De l'avis de Michel Souvignet, président de la section Auvergne du herd-book, il y a eu durant ces deux jours “une grande satisfaction du public et des exposants avec un public spécialisé composé de nombre d'éleveurs. Des éleveurs de races différentes sont aussi venus nous soutenir et je pense même qu'ils ont été impressionnés…”, déclarait-il à l'issue de la remise des prix. Il notait également “la haute tenue de ce concours, d'autant plus que nous sommes hors du berceau de la race. Personnellement, et en tant que vice-président du herd- book, je situe en effet cette manifestation au troisième ou quatrième rang à l'échelon national par sa qualité, le nombre d'animaux et l'organisation. C'est une véritable référence, au même titre que la race limousine à laquelle les autres éleveurs aiment bien se comparer et c'est bon signe. Enfin, économiquement, et même si la période n'est pas faste, nous avons eu des éleveurs de nombreux départements qui sont venus et ont visité les élevages parce que l'on vend des reproducteurs”.

Une race qui progresse

Paul Besson, président du Syndicat des éleveurs cantaliens, soulignait “une belle manifestation et un beau travail d'équipe, sérieux, avec des éleveurs et leurs compétences”. Il remerciait les différents partenaires de cette manifestation à laquelle les commerçants et artisans de la ville et au-delà, avaient tenu à s'associer, sur le thème des énergies renouvelables notamment. Même satisfaction de Bernard Roux, président du herd- book qui évoquait l'action de Michel Souvignet : “Je l'ai reçu chez moi pour lui faire découvrir la race il y a 25 ans. Il a été l'un des artisans de la limousine dans ce coin de France, et ce concours a aujourd'hui montré que cette race a toute sa place en Auvergne”. Il notait ainsi “la progression des éleveurs dans cette région avec une race et ses qualités qui ont fait sa force : facilités de vêlage et d'élevage…” Le prix du meilleur animal a lui été attribué au Gaec du Mazuc pour la vache “Alaska” et son veau : “Ça fait plaisir, c'est la première fois que cela nous arrive. C'est la dixième année que nous participons à l'Interrégional et nous ne nous y attendions pas”, expliquait à l'issue de la cérémonie, Serge Serieys, qui, avec son frère Jean-Marc, participe quelquefois aussi au National.
Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Source union du Cantal

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires